Vaccin covid-19

L’OBJECTIF ÉTANT DE VACCINER 70% DE LA POPULATION : Trois millions d’Algériens seulement ont reçu la double dose

Lancée à la fin du mois de janvier 2021, la campagne de vaccination contre la pandémie de Covid-19 n’a toujours pas atteint les objectifs tracés, à savoir au moins la vaccination de 70% de la population.

Selon les derniers chiffres officiels, 8 millions d’Algériens ont été vaccinés dont 5 M ont reçu une seule dose alors que 3 millions seulement ont pu achever le processus en recevant les deux doses. C’est ce qu’a révélé hier le porte-parole du comité scientifique chargé du suivi de l’évolution du Covid-19, Dr Djamel Fourar, à l’occasion du lancement de la méga campagne de vaccination contre la pandémie. Le responsable a fait savoir en effet qu’au moins 5 millions de personnes ont reçu la première dose tandis que 3 millions de personnes ont reçu les 2 doses. À propos du lancement de la nouvelle campagne de vaccination à travers le territoire national, Fourar a souligné que l’objectif était de vacciner un plus grand nombre de citoyens afin de pouvoir se protéger d’une 4ème vague du virus. S’agissant, d’autre part, de la vaccination des enfants et des femmes enceintes, la même source a expliqué que les premières recherches scientifiques avaient exclues ces deux catégories de l’opération vaccinale, toutefois, a-t-il poursuivi, les recherches sont entrain d’avancer autour de la nécessité de leur vaccination.
«Le comité scientifique suit de très près ce dossier, et des décisions seront prises très prochainement à ce propos».

« Seul le vaccin pourra parer à une 4e vague »
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a estimé, à la même occasion, que seul le recours à la vaccination permettra de faire face à la pandémie du Covid-19 notamment après 3 vagues virulentes dont celle connue le mois de juillet dernier. Le ministre explique en outre que la vaccination des adultes permettra aussi de protéger les enfants des dangers de la contamination au virus notamment au variant Delta qui touche et les adultes et les enfants au même titre. Par ailleurs, Benbouzid a souligné que l’objectif de la campagne nationale de vaccination était de toucher au moins 70% de la population de sorte à atteindre l’immunité collective et une protection efficace contre le virus, afin de pouvoir retrouver d’emblée une vie normale.
Il est, cependant, essentiel de rappeler que depuis son lancement vers la fin du mois de janvier 2021, l’opération de vaccination contre le Covid-19 n’a pas été à la hauteur des attentes. Un énorme retard a été en effet enregistré en raison d’abord de la non-réception de doses de vaccins dans les délais puis surtout aux contraintes liées à l’organisation. L’on citera à ce propos rien que le problème de l’obligation de l’admission de la deuxième dose dans le même centre, ce qui a poussé un bon nombre de citoyens à abandonner l’idée de compléter le vaccin. Des citoyens ont été invités à revenir au centre où ils ont reçu la 1ére injection, alors qu’ils étaient en déplacement dans d’autres régions du pays. Si certains ont pu faire des déplacements et de longs trajets pour compléter le protocole vaccinale, d’autres se sont retrouvés malheureusement contraints d’abandonner l’opération.
Ania Nait Chalal