Accueil ACTUALITÉ LE RND SALUE LE SOUTIEN DE L’ÉTAT À L’INVESTISSEMENT : « De bon augure...

LE RND SALUE LE SOUTIEN DE L’ÉTAT À L’INVESTISSEMENT : « De bon augure pour notre économie »

0

À partir de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, qui est un fleuron des industries électroniques et électroménagères, le SG du Rassemblement national démocratique Mustapha Yahi, s’est voulu d’un message symbolique pour aborder l’économie nationale dont les lignes de développement commencent à bouger.
Ainsi, s’exprimant lors d’une visite sur le terrain à propos des mesures d’investissement décidées par les hautes autorités du pays, Mustapha Yahi juge à priori de bon augure pour le décollage économique. Après avoir salué les mesures prises par notre pays à l’effet de capter les investisseurs, locaux et étrangers, il estime que ces décisions permettent au pays de « promouvoir et de renforcer l’investissement, s’agissant d’une priorité pour la construction d’une économie nationale solide et stable », lit-on dans une dépêche de l’APS. Intervenant au cours d’un workshop sur « la réalité de l’investissement et les défis qu’il impose », organisé par le bureau de wilaya avec le concours de l’observatoire d’analyse et de prospective du parti, pour un évènement auquel étaient associés des spécialistes de l’investissement, Yahi a souligné que « la mise en place d’un arsenal juridique relatif à l’investissement, centré sur l’attractivité, a permis de lever la plupart des restrictions ». Selon le patron du RND, la position géographique de l’Algérie, ses ressources naturelles et son capital humain, lui permettent de « construire une économie nationale forte interagissant avec son environnement ». Yahi a enfin rappelé que Bordj Bou Arreridj est une wilaya qui est « rapidement devenue un pôle industriel qui en a fait un modèle éminent au niveau national dans les industries de l’électroménager, qui peut lui permettre de réaliser des progrès en matière de formation et d’acquisition d’autres connaissances technologiques dans ce domaine ».
L’Algérie, pays influent à l’international
Abordant la politique étrangère de l’Algérie, en ce contexte particulier marqué par l’agression militaire israélienne contre la Palestine, outre la cause sahraouie comme dada de notre diplomatie, le chef de cette formation politique a rappelé le « travail inlassable du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ces dernières années, en matière de politique étrangère », et qui « a commencé à porter ses fruits en redonnant à l’Algérie sa position naturelle de pays influent sur la scène régionale et internationale à travers sa défense résolue des causes justes de par le monde avec, au premier rang, les causes palestinienne et sahraouie ».
À ce propos, a-t-il salué les positions « historiques » du chef de l’État qui n’a ménagé aucun effort pour que la voix de l’Algérie soit forte et audible en vue de construire un monde de liberté, de justice, de sécurité et de stabilité dans lequel la Palestine sera un État indépendant, avec El-Qods pour capitale, et dans lequel, également, le peuple sahraoui aura droit à l’autodétermination conformément à la légitimité internationale.
Synthèse Farid Guellil

Article précédentFOIRE DE LA PRODUCTION ALGÉRIENNE : L’entreprise publique, fierté nationale
Article suivantDémantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans le trafic de véhicules à El-Oued