Le Présient Bouteflika décrète un deuil national de trois jours : Consternation et expressions de soutien aux familles des victimes

Le président de la République, ministre de la Défense nationale, chef suprême des Forces armées, Abdelaziz Bouteflika, a décrété, hier, un deuil national de trois jours, selon le communiqué de la Présidence, suite au crash de l’avion militaire Iliouchine Il-76, survenu hier matin.

S’adressant, dans un message de condoléances, aux familles des victimes de ce drame, le chef de l’État a exprimé ses émotions les plus attristées et ses sentiments de compassion et de sympathie les plus sincères, aux familles des victimes du crash qui a fait «un grand nombre de martyrs du devoir national, une tragédie qui nous peine et nous attriste au plus profond de nos cœurs», a écrit le chef de l’État. En plus de sa décision de décréter un deuil de trois jours à la mémoire des victimes de l’accident de l’avion militaire, le chef de l’État a également décidé, pour la journée de demain, (vendredi) «l’organisation de la prière de l’absent à la mémoire des victimes.» C’est avec une profonde tristesse et une grande émotion qu’a appris, tôt dans la matinée d’hier, l’ensemble des algériens, dont les plus hautes autorités du pays, le crash de l’avion militaire de type Iliouchine Il-76, appartenant aux Forces aériennes de l’Armé nationale populaire (ANP), survenue à l’aéroport de Boufarik, à Blida, et qui a fait 257 victimes, dont dix membres de l’équipage, selon le bilan du ministère de la Défense nationale. Interrompant sa visite d’inspection, à la 2e région militaire, le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah s’est rendu, hier matin, sur les lieux de l’accident, pour s’enquérir de la situation et prendre, à cet effet, les mesures nécessaires ordonnant, l’installation d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de ce tragique accident. Présentant ses sincères condoléances aux familles des victimes, le Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’État-major de l’ANP, les a assuré de tout son «immuable compassion dans cette douloureuse circonstance.» . Exprimant sa «profonde affliction » dans sa réaction à l’accident tragique, le gouvernement «réuni ce jour (hier NDLR), a observé une minute de silence à la mémoire des victimes » indique, hier, un communiqué du Premier ministère. «En cette douloureuse circonstance, les membres du gouvernement présentent leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes de cette tragédie» selon la même source, qui a ajouté que l’ensemble du staff gouvernemental «partage, également, ces condoléances et l’expression de leur solidarité avec le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire et l’ensemble de ses personnels». Aussi, il y a lieu de noter, que des ministres et de responsables d’institutions du pays, ont annulé, hier, leurs déplacements, dans certaines régions du pays, dans le cadre de leur travail, dès l’annonce, hier matin, de l’accident tragique de l’avion militaire. Le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui a annulé sa visite de travail qui devait le conduire, hier, à l’Est du pays, (à Batna). De son côté, le directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, a procédé à l’annulation de sa visite de travail, à Sidi-Bel-Abbès. Autres réactions exprimant le soutien aux familles des victimes du crash de l’avion militaire, survenu hier, à Boufarik, et une grande émotion de tristesse, celles d’ex- hauts responsables de l’État, dont l’ex-premier ministre Abdelmalek Sellal, lequel a présenté ses «condoléances aux familles des victimes et à l’institution militaire» et exprimé «sa grande tristesse», qualifiant de «tragédie», le crash survenu, hier, à l’aéroport militaire de Boufarik. Autres réactions qui n’ont cessé de se manifesté, tout au long de la triste journée d’hier, dans les réseaux sociaux, celles des citoyennes et citoyens insistant sur leurs profondes tristesses de savoir que l’accident a causé la mort de 257 victimes. «C’est très pénible et triste ce type d’accident surtout pour les parents des victimes» a écrit l’un d’eux, avant d’ajouter «une pensée pour tous sans exception et mes sincères condoléances à leurs familles». Un autre internaute algérien a écrit «Paix à leurs Âmes et condoléances aux familles des victimes» et une citoyenne, dans son commentaire sur un site électronique d’actualité nationale, a exprimé ses « pensées affectueuses aux familles des victimes» a-t-elle écrit, saluant la mémoire des militaires « tombés martyrs du devoir national.». Aussi, l’expression de soutien aux familles des victimes et des condoléances à l’Institution militaire nationale et au peuple algérien n’ont cessé de se manifesté, hier, en ce jour triste, de la part de la classe politique nationale et de la société civile. Le Rassemblement national démocratique (RND) a exprimé ses «condoléances» aux familles et proches des victimes du crash d’avion, assurant l’institution militaire de leur «solidarité» en ces pénibles circonstances. De son côté Ould Abbès, secrétaire général du FLN, a, dans son intervention sur une chaîne de télévision privée nationale, présenté ses «condoléances aux familles des martyrs» victimes du crash d’avion militaire Iliouchine Il-76. De son côté, le Rassemblement national démocratique (RND), dans une publication sur son compte Facebook, accompagné d’une illustration photo «en deuil», fait part de son sentiment de tristesse après que «la famille du RND ait appris le décès d’élément de l’Armée nationale populaire après le crash de l’avion militaire près de l’aéroport militaire de Boufarik». Ainsi, s’exprimant en son nom personnel et au nom de sa formation politique, le SG du RND, Ahmed Ouyahia, a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Pour sa part, le président du RCD, Mohcine Belabbas, s’exprimant sur cet accident tragique, il écrit «avec émotion» et dit présenter en cette «douloureuse circonstance, en mon nom et celui du parti, mes sincères condoléances et ma compassion avec les familles frappées par cette tragédie», a-t-il publié sur sa page Facebook. Le patron de la Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, dans son message adressé, au vice -ministre de la Défense, Chef d’État-major de l’APN , écrit que c’est avec «consternation» que l’UGTA a appris «le tragique accident du crash d’un avion militaire», et qu’en cette pénible circonstance au nom des travailleurs de l’UGTA, «présente à notre glorieuse Armée nationale populaire et aux familles des défunts du devoir de la Défense nationale ses sincères condoléances» lit-on. Autre réaction à cet accident tragique, celle de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA), qui, après avoir présenté «ses sincères condoléances aux familles des victimes», l’organisation a déclaré dans un communiqué qu’elle assure l’ensemble des familles et proches des victimes, de son «soutien » et se consterne à la mémoire « des martyrs du devoir national », présentant des condoléances à l’Institution de l’ANP et l’ensemble de son personnel.
Karima Bennour