Lamamra-Aoun

LE PRÉSIDENT LIBANAIS REÇOIT LAMAMRA : « La place de l’Algérie lui permet d’organiser le Sommet arabe avec succès »

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a été reçu, samedi à Beyrouth (Liban), par le président de la République libanaise, le Général Michel Aoun, qui « lui a transmis un message oral à son frère le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune », indique un communiqué du ministère. L’audience a été l’occasion pour les deux parties d’ »évoquer les relations fraternelles et de coopération entre les deux pays et peuples frères et les moyens de les renforcer, outre les questions d’intérêt commun sur la scène arabe et les préparatifs en cours pour le prochain sommet arabe en Algérie », lit-on dans le communiqué. À cette occasion, le Président Aoun a exprimé « sa fierté des relations bilatérales privilégiées caractérisées par la solidarité et la position de l’Algérie aux côtés du Liban en toutes circonstances ». Le président libanais a chargé M. Lamamra de « transmettre ses chaleureuses félicitations à l’Algérie, dirigeants et peuple, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance nationale », louant « la place de choix dont jouit l’Algérie dans le monde arabe qui lui permet d’organiser un sommet réussi afin de rassembler les pays arabes face aux défis majeurs actuels ». Par ailleurs, le chef de la diplomatie a pris part, hier, à la réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue à Beyrouth, à l’invitation de son homologue libanais et président de la session actuelle du Conseil ministériel de la Ligue arabe, Abdallah Bou Habib. Les travaux de la réunion consultative, qui a vu la participation d’un nombre de ministres des Affaires étrangères de pays arabes, en sus du Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheït, ont porté sur « les derniers développements dans le monde arabe, face aux défis induits par les tensions actuelles sur la scène internationale notamment dans les domaines de la sécurité alimentaire et énergétique, outre les priorités de l’action arabe commune et les questions de la Oumma arabe, à leur tête la question palestinienne ». Dans ce sillage, la réunion a évoqué les aspects liés aux préparatifs du sommet arabe prévu en Algérie en concomitance avec le 68e anniversaire du déclenchement de la Glorieuse révolution de libération. À cet effet, M. Aboul Gheït a informé les ministres arabes des résultats de sa dernière visite en Algérie et l’audience qui lui a été accordée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. Pour sa part, M. Lamamra a informé ses homologues des préparatifs du sommet et des initiatives prises par l’Algérie à cet effet, se félicitant du niveau de coordination entre l’Algérie en sa qualité de pays hôte et le Secrétariat général de la Ligue arabe « pour garantir la réussite de ce rendez-vous important et la réalisation des objectifs escomptés dans le cadre de la solidarité et la coopération interarabe ». Lors des débats interactifs, « les ministres participants ont affirmé attendre le sommet d’Alger et exprimé leur disposition à adhérer au processus préparatoire pour lui assurer plein succès », souligne le communiqué. Ils ont salué également les efforts de l’Algérie visant à garantir une meilleure préparation et favoriser la convergence sur des recommandations de qualité à la hauteur des aspirations des peuples arabes pour poser les bases nécessaires à la réalisation d’un nouveau départ de l’action arabe commune ». Avant le début des travaux de la réunion consultative, une délégation des ministres des Affaires étrangères et de la Ligue arabe ont visité le Palais présidentiel de Baâbda où ils ont été accueillis par le président libanais, ainsi que le siège de la Chambre des députés à Aïn El-Tineh où ils ont rencontré le président Nabih Berry. Lors de ces deux rencontres, « les perspectives de l’action arabe commune ont été évoquées, outre l’importance d’adopter une approche collective face aux défis communs qui se posent dans divers domaines essentiels notamment dans les circonstances exceptionnelles marquant les relations internationales ». En marge des travaux de la réunion consultative, Lamamra s’est entretenu avec ses homologues jordanien, Ayman Safadi, et yéménite, Ahmed Awad Ben Moubarak, avec lesquels il a abordé les relations billatérales et le prochain Sommet arabe.
R.N./APS