Djamel

Décès de Djamel Larouk, directeur de l’École supérieure des Beaux Arts d’Alger

L’artiste-plasticien et directeur de l’École supérieure des Beaux Arts d’Alger (ESBAA), Djamel Larouk, est décédé samedi à Alger, à l’âge de 58 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches. Diplômé de l’Ecole régionale des Beaux Arts de Constantine, le défunt avait rejoint l’ESBAA à la fin des années 1980, où il a poursuivi des études supérieures pour obtenir en 2000, le diplôme de Magister en Histoire de l’Art. Ravi au siens alors qu’il était encore doctorant en philosophie à l’Université Alger II de Bouzeréah, Djamel Larouk était également artiste –plasticien, ayant déjà donné de la visibilité à ses œuvres dans des expositions individuelles ou collectives en Algérie et à l’étranger. En fin de matinée, la dépouille du défunt a été déposée à l’ESBAA, afin de permettre un dernier regard, à ses collègues et aux gens qui l’ont connu. Selon ses proches, l’enterrement aura lieu aujourd’hui après la prière d’El Asr, au cimetière central de Constantine.

8 morts et 431 blessés sur les routes ces dernières 48 heures
Huit (08) personnes ont trouvé la mort et 431 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus ces dernières 48 heures à travers plusieurs wilayas du pays, selon un bilan rendu public samedi par les services de la Protection civile. Par ailleurs, quatre cas de décès par noyade ont été enregistrés dans des plages des wilayas de Mostaganem, Boumerdès et Annaba, ajoute la Protection civile, dont les éléments sont intervenus, en outre, pour procéder au repêchage des corps de trois autres personnes noyées dans des réserves d’eau à travers les wilayas d’Ain Defla, Mostaganem et Mila. Les unités de la Protection civile ont procédé, d’autre part, à l’extinction de 4 incendies urbains et divers qui n’ont, heureusement, pas fait de victimes.

Variole du singe: l’OMS appelle à une action « urgente »
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi à une « action urgente » contre la variole du singe en Europe, face au triplement observé des cas depuis deux semaines sur le continent. Dans un communiqué, relayé par des médias, le directeur régional de l’organisation sanitaire, Hans Kluge a appelé les pays européens à « augmenter leurs efforts dans les prochaines semaines et mois pour éviter que la variole du singe ne s’installe dans une zone géographique plus grande ». « Une action urgente et coordonnée est impérative si nous voulons changer de cap dans la course contre la diffusion de la maladie », estime le responsable. Selon les données de l’agence onusienne, l’Europe compte désormais plus de 4 500 cas confirmés en laboratoire, soit trois fois plus que mi-juin. Cela correspond à 90% des cas enregistrés dans le monde depuis la mi-mai, lorsque cette maladie jusque là endémique seulement dans une dizaine de pays d’Afrique a commencé à se multiplier en Europe. Épicentre de cette nouvelle contagion, l’Europe compte désormais 31 pays ou territoires ayant rapporté des cas de variole du singe.

La Banque d’Algérie émet une pièce de monnaie métallique de 200 DA
La Banque d’Algérie (BA) met en circulation une pièce commémorative de monnaie métallique de deux cents dinars algériens (200 DA) à l’occasion de la commémoration du soixantième anniversaire de la fête de l’Indépendance, selon le journal officiel numéro 43 publié le 20 juin 2022. La nouvelle pièce de type bimétallique est constituée d’une couronne extérieure en cupronickel de couleur gris acier, et d’un cœur en bronze serti à l’intérieur de cette couronne de couleur jaune, détaille la même source. La pièce porte sur son avers un logo du 60e anniversaire de l’Indépendance et l’armement symbolisant la modernité et le professionnalisme des différents corps de l’armée nationale populaire: un avion de chasse, une rampe de missiles anti-aérien, un char et un navire de guerre. Toujours sur l’avers de la pièce sont représentés l’effigie d’un moudjahid de l’armée de libération national (ALN) et un militaire de l’Armée nationale populaire (ANP), qui sont apposés sur la partie droite de la pièce.
La fête de l’Indépendance en langue nationale et le drapeau national symbole de la souveraineté nationale sont superposés sur la partie haute de la pièce. Sur la nouvelle pièce figure également un triple millésime hégirien, grégorien et amazigh. Sur le revers, le chiffre 200 stylisé apparaissant sur tout le diamètre du coeur sur un fond de texture.
L’ensemble est cerné par un cadre circulaire matérialisé par soixante étoiles tout autour de la pièce, symbolisant 60 année d’Indépendance.

Sécurité routière : 15 millions de dollars au profit des pays pauvres
Le Fonds des Nations unies pour la sécurité routière a annoncé vendredi avoir récupéré 15 millions de dollars de dons pour améliorer entre 2022 et 2025 la sécurité routière dans les pays à revenu faible et intermédiaire. « Des fonds supplémentaires peuvent et doivent être consacrés à des solutions de sécurité routière afin de mettre un terme aux pertes de viesinsensées qui se produisent chaque jour sur nos routes », a déclaré l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour lasécurité routière, Jean Todt, cité par des médias. Les accidents de la route causent chaque année 1,3 million de morts et 50 millions de blessés graves. Il s’agit de la première cause de mortalité chez les personnes âgées de 5 à 29 ans et neuf victimes sur 10 vivent dans des pays à moyen ou à bas revenu. Parmi les donateurs qui se sont réunis pendant deux jours à l’ONU à New York, figurent la Croatie, la Commission européenne, la Hongrie, le Luxembourg, le Nigeria, la Russie et la Slovaquie, a précisé M. Todt lors d’une conférence de presse. Le secteur privé, notamment des entreprises spécialisées dans des équipements automobiles, a également promis des fonds, selon le Fonds des Nations unies. Il finance actuellement 25 projets pour améliorer la sécurité routière dans 30 pays, via une meilleure planification urbaine des zones scolaires, des transports non motorisés à faible émission et l’établissement de normes pour rendre les véhicules d’occasion plus propres et plus sûrs dans les pays en développement.

147 agressions sionistes contre les journalistes palestiniens depuis début 2022
Au total, 147 violations ont été commises par les forces d’occupation sioniste contre les journalistes palestiniens durant le premier semestre 2022, selon un décompte de l’agence palestinienne de presse, Wafa, publié vendredi. Dans son rapport mensuel sur les violations sionistes contre des journalistes palestiniens, WAFA, a indiqué que les agressions contre les journalistes s’élevaient à 147 entre le 1er janvier et le 30 juin de l’année en cours, rappelant que le premier semestre de cette année a été témoin d’une escalade contre les professionnels des médias, contrairement à ce qui est garanti par les textes du droit international humanitaire. À cet effet, WAFA a appelé les institutions des droits de l’homme et des syndicats et Fédérations de presse, arabes et internationales à prendre une position « sérieuse » pour mettre fin à cette « escalade dangereuse », par la tenue de campagnes internationales de soutien aux journalistes palestiniens, ui sont ciblés par des tirs de balles réelles ou recouvertes de caoutchou, du gaz lacrymogène, outre les agressions physiques et arrestations arbitraires par les forces de l’occupation qui veulent faire taire les voix du peuple palestinien.