Faid

Le plus célèbre évadé de France arrêté : Fin de parcours pour Redoine Faïd

En cavale depuis le 1er juillet, le braqueur évadé de prison a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi dernier, dans l’Oise, avec six autres personnes. Il était l’homme le plus recherché de France. Le braqueur Redoine Faïd, qui s’était évadé de prison il y a trois mois et était activement recherché depuis, a été interpellé avec six autres personnes dans la nuit de mardi à mercredi à Creil, dans l’Oise, la ville dont il est originaire. Le « roi de la belle » était introuvable depuis sa spectaculaire évasion de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, le 1er juillet dernier. Retour sur les circonstances de son interpellation. Redoine Faïd a été arrêté en pleine nuit, aux alentours de 4 heures du matin, dans son fief de Creil, dans l’Oise, alors qu’il se trouvait dans l’appartement d’une amie, situé dans le quartier du Moulin. Quatre autres personnes qui se trouvaient avec lui ont également été interpellées. Il s’agit de l’un des frères de Redoine Faïd, de ses deux neveux, et d’une femme, qui serait la fameuse amie. Deux complices ne faisant pas partie de la famille ont aussi été arrêtés, portant le nombre total d’interpellations à sept. Selon nos informations, l’enquête pour tenter de retrouver le fugitif de 46 ans s’était accélérée au cours de ces trois derniers jours. La police disposait d’un numéro de téléphone, qui était surveillé. Ce numéro de téléphone a amené les enquêteurs à s’intéresser à une voiture, qui a elle-même mené à une adresse.
La BRI s’est mise à surveiller cette adresse, où ont été observés des mouvements suspects d’hommes le soir, dans le quartier du Moulin. Des doutes se sont rapidement portés sur un homme en particulier, qui montrait de nombreux signes de prudence. Alors que l’arrêter dans sa voiture semblait être une solution trop risquée, les policiers ont choisi d’intervenir ce mercredi matin dans cet appartement, situé au 4e étage d’un immeuble, à quelques centaines de mètres du quartier d’origine de Redoine Faïd. L’intervention de cette nuit a été menée par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI). Au total, 80 policiers avaient cerné et bouclé l’immeuble.
Selon nos informations, la colonne d’assaut de la BRI est montée dans l’escalier jusqu’au 4e étage sans faire de bruit, avant d’ouvrir la porte de l’appartement à l’aide d’un « door breaker ». Redoine Raïd, l’un de ses frères, deux de ses neveux et une amie se trouvaient à l’intérieur. L’opération s’est déroulée sans incident, le fugitif et ses complices n’ont pas opposé de résistance aux forces de l’ordre. Deux complices qui ne sont pas de la famille ont également été arrêtés. Au moment de l’arrestation, Redoine Faïd portait deux armes de poing sur lui: un revolver et un pistolet-mitrailleur. Sur les sept individus interpellés, trois sont en garde à vue à la direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre. Les quatre autres, dont Redoine Faïd, ont été placés en rétention judiciaire, car ils étaient visés par des mandats d’arrêt. Cette rétention peut durer au maximum 24 heures, pendant lesquels ils ne seront pas entendus sur les faits. Ils doivent être présentés dans les 24 heures aux juges d’instruction. Redoine Faïd avait été condamné en avril à 25 ans de prison pour son rôle d’ »organisateur » dans un braquage raté en 2010, qui avait coûté la vie à une policière municipale. Le 1er juillet, en quelques minutes à peine, il s’était évadé de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage un pilote d’hélicoptère.
Z.S. Loutari