Rougeole

LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RASSURE À PROPOS DE L’APPARITION DE LA ROUGEOLE : «La surveillance des cas suspects est de mise»

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a indiqué, hier, que toutes les mesures ont été prises pour faire face à l’apparition de cas sporadiques de rougeole.

Indiquant, dans un communiqué, que « des cas sporadiques de rougeole sont signalés dans certaines wilayas », le ministère de la Santé a rassuré que « toutes les mesures pour faire face à l’apparition de ces cas sont prises conformément au dispositif en vigueur dans le plan national de surveillance au cas par cas de rougeole ».
Ces mesures se sont traduites à travers « la notification immédiate de tout cas suspect de rougeole, la prise en charge médicale de tous les cas suspects, l’hospitalisation des cas compliqués, la réalisation de l’enquête épidémiologique autour des cas suspects, la confirmation sérologique des cas suspects, l’organisation d’une campagne de vaccination ciblant l’entourage des cas, ceci quel que soit le statut vaccinal », souligne le ministère.
Ce dernier rappelle que « la rougeole, bien qu’elle soit une maladie bénigne, reste à très haut risque avec de graves complications pouvant entrainer le décès quand elle touche les nourrissons non encore éligibles à la vaccination, les enfants non vaccinés et les enfants immunodéprimés ».
Relevant que la vaccination est « la meilleure protection contre la rougeole qui est considérée comme la plus contagieuse des maladies infantiles », le ministère de la Santé  » insiste sur la nécessité de vacciner les enfants contre la rougeole conformément au calendrier national de vaccination ».
R. S.