Photo-Entretien-Mehdi

Le Dr. Karim Djerroud, directeur des opérations de vaccination à «Sanofi Pasteur » au «Courrier D’Algérie» «La composition du vaccin antigrippal est revue annuellement selon la souche du virus circulant»

Interrogé, avant-hier à Alger, en marge de la journée «Portes ouvertes» sur la grippe saisonnière, le directeur des opérations de vaccins à «Sanofi Pasteur», le Dr. Karim Djerroud a affirmé que la stratégie vaccinale de la campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière (2018-2019), vise à protéger les populations les plus vulnérables, révélant d’autre part qu’il est nécessaire de se faire vacciner chaque année.

Le Courrier d’Algérie : Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et en coordination avec «Sanofi Pasteur» a organisé, avant-hier une journée «Portes ouvertes » sur la sensibilisation pour la vaccination contre la grippe saisonnière, quel était l’objectif de ces portes ouvertes?
Le Dr. Karim Djerroud : L’objectif de cette campagne est de sensibiliser et mobiliser la population de se faire vacciner, parceque, en fait, certains citoyens ont tendance à banaliser la maladie.

Un autre point, on remarque que le taux de mortalité attribué à la grippe saisonnière augmente, chaque année, en Algérie, et ce malgré l’organisation de ces différentes campagnes de sensibilisation, comment expliquer vous ces résultats ?
Je pense que cela est dûe, à la négligence de certains citoyens vis-à-vis de cette maladie, ils ne prennent pas, au sérieux ses effets et ses complications. Il s’agit, je vous le rappelle, d’une maladie infectieuse et contagieuse. Il faut toujours les sensibiliser à se faire vacciner.

Selon vous, quel serait la stratégie vaccinale de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière en cours?
Cette campagne contre la grippe saisonnière est le moyen le plus sûr, en matière de prévention, pour se prémunir contre le virus à l’origine de la grippe saisonnière. Elle a pour objectif de protéger les populations, notamment les plus vulnérables : les personnes âgées de 65 ans où plus, les malades chroniques également souffrant de diabète, d’infections respiratoires, d’insuffisance rénales,….Elle concerne, et là je tiens à le souligner, les femmes enceintes mais aussi le personnel de la santé : médecins, infermières, en particulier et le personnel, en général.

Est-ce qu’aujourd’hui vous considérez que les citoyens sont conscients de l’importance de se faire vacciner ?
Nous l’espérons qu’ils le sont mais, en revanche il faut toujours leur rappeler que la meilleure façon de se prémunir de la grippe est de se faire vacciner, pour contrer le virus.

Certains malades doutent de l’efficacité du vaccin antigrippal…que leur répondez-vous ?
On ne peut pas douter de l’efficacité du vaccin en question, notamment. La vaccination est le meilleur moyen de lutter contre la grippe et il faut savoir, également que la composition du vaccin est revue, chaque année, selon la souche du virus circulante, comme l’exige l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé).

Comme chaque année, en cette période automnale, la grippe se pointe…et les bébés sont les plus vulnérables, quand est-il à ce propos?
Avant tout, il faut protéger son environnement contre la grippe. Encore qu’il existe plusieurs mesures d’hygiène pour réduire la transmission du virus, et pour les bébés, c’est aux parents, et notamment la maman de les prendre en compte dans son quotidien, et pour ce faire, elle doit bien les connaitre, dont nos campagne de sensibilisation. Je cite, à titre d’exemple, qu’il il faut veiller à couvrir le bébé, faire attention à la propreté et de ne pas exposer le bébé à un environnement où le virus est là, comme une personne affectée par ce virus, et là, il faut, simplement bien veiller à assurer une bonne hygiène aux nourrissons.

Quand est-il des campagnes de vaccinations contre la grippe saisonnière dans les écoles ?
Oui, c’est très important de mener ces campagnes dans nos écoles et de faire rappeler aux élèves les règles d’hygiène pour éviter la transmission de cette maladie.

Enfin, peut-on avoir une grippe en ayant été vacciné ?
Oui, si on est affecté par ce virus, sans que nous nous rendions compte, la grippe est bien là et en se vaccinant, les symptômes sont moins forts et les risques de complications sont faibles.
Entretien réalisé par Mehdi Isikioune