Mekhloufi

Le coup de gueule de Taoufik Makhloufi

Le champion olympique spécialisé dans le demi-fond s’est rendu à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour préparer les Jeux olympiques de Tokyo 2020, mais suite à la crise planétaire du coronavirus, l’événement a été reporté et Taoufik Makhloufi s’est retrouvé, depuis, bloqué à 8000 km de chez lui, suite à la suspension des liaisons aériennes internationales. L’athlète a dénoncé dans son tweet le manque de considération des autorités algériennes dans le traitement de son cas. L’athlète de 32 ans regrette aussi l’absence d’un geste de soutien de la part des pouvoirs publics, dénonçant sa marginalisation aussi bien en tant que citoyen qu’en tant que représentant de son pays. Un dossier urgent à gérer par la nouvelle secrétaire d’État chargée de l’Élite sportive, Salima Souakri.

Google met à l’honneur l’Algérie
Le célèbre moteur de recherche Google a mis à l’honneur notre pays à l’occasion de notre fête de l’Indépendance. Cette distinction est amplement méritée puisqu’elle coïncide avec le rapatriement des dépouilles mortelles de premiers résistants à la criminelle occupation française.

Un corps sans vie repêché à El-Tarf
Les services de la Protection civile de la wilaya d’El-Tarf ont repêché, samedi en fin d’après-midi, le corps inanimé d’un sexagénaire, mort par noyade au niveau d’une plage non gardée, située non loin de la plage surveillée d’El-Chatt, relevant de la daïra de Ben M’Hidi, a-t-on appris, dimanche, du chargé de la communication de ce corps constitué.
Alertée par les services de la Gendarmerie suite à la découverte du cadavre d’une personne par des baigneurs, à la plage Fertassa, une équipe des éléments de la Protection civile a été dépêchée sur les lieux où ils ont repêché le corps sans vie de la victime, a ajouté la même source.
La victime, âgée de 63 ans, originaire de la wilaya d’Annaba, a été transférée vers la morgue de l’hôpital de Ben M’Hidi pour les besoins de l’autopsie. Le drame, le premier enregistré, cet été à El Tarf, intervient dans un contexte particulier marqué par la propagation du coronavirus (Covid-19) imposant le respect des mesures de prévention et de lutte pour endiguer la propagation du virus dont, la fermeture des plages avec interdiction, jusqu’à nouvel ordre, de toute baignade au niveau des plans d’eau, a-t-on indiqué.

Youtube « censure Dieudonné»
Dieudonné M’Bala M’Bala, humoriste français, a disparu ces dernières heures. Elle comptait environ 400 000 abonnés. Interrogé par BFM Tech, YouTube France confirme que cette suppression fait suite à des enfreintes répétées du règlement de la communauté de la plateforme.
De son côté, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui milite depuis plusieurs années pour la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné, salue cette décision, cette innommable censure en somme. De son côté, Dieudonné évoque “des pressions israéliennes” visant à faire supprimer sa chaîne, en y accolant une capture d’écran du compte Twitter de l’UEJF.

L’affaire Tahkout fait tomber le staff de l’Etusa
Selon des sources proches de la direction de l’Etusa (entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger, ce sont tous les membres du staff dirigeant de cette entreprise qui viennent d’être convoqués par le tribunal de Sidi M’hammed, dans le cadre du traitement du dossier de Tahkout, lequel avait conclu un contrat de partenariat avec l’Etusa, alors que celui-ci avait été dénoncé en son temps. Notre journal, dans une enquête fouillée et documentée, avait abordé cette affaire en son temps, et en exclusivité. Nous y reviendrons avec plus de détails dans nos prochaines éditions.

Lionel Messi en a marre
Marre des des polémiques qui plombent le club et des tensions en interne, marre des mauvais résultats, marre d’entendre qu’il est le vrai patron du vestiaire et que tout est de sa faute… À tel point que la Pulga aurait décidé de geler les négociations avec le Barça pour sa prolongation, selon les informations de la Cadena Ser ce jeudi.
Pire, la star argentine songerait même à aller au bout de son contrat jusqu’en juin 2021 pour ensuite quitter l’écurie catalane. Les discussions entamées en juin par le président Josep Bartomeu pour faire durer un peu plus l’aventure blaugrana du numéro dix seraient donc au point mort. Vrai ou faux ? D’après le Mundo Deportivo, personne au Barça n’est au courant d’un éventuel mal-être de Messi.

Un rapport confidentiel redoute une confrontation militaire sino-américaine
Les conditions dans lesquelles a commencé à se répandre le SARS Cov-2, le coronavirus à l’origine de l’actuelle pandémie de Covid-19, restent encore à préciser. On sait que le premier foyer épidémique est apparu à Wuhan [Chine], où sont situés des laboratoires P4 et P3. Et que Pékin a tardé à en informer l’Organisation mondiale de la Santé [OMS]. Quant à la gestion de l’épidémie à Wuhan, les autorités chinoises sont soupçonnées d’en avoir minoré le bilan. Mais, il n’est pas possible d’avoir de certitudes, la Chine refusant par ailleurs toute enquête internationale pour le moment. En revanche, ce manque de transparence permet à Pékin de vanter les qualités de son modèle dans le cadre d’une « guerre informationnelle », en se posant en « sauveur » des autres pays touchés par la pandémie. Cela étant, aux États-Unis, l’administration Trump multiplie les insinuations [voire les accusations] selon lesquelles le SARS Cov-2 se serait « échappé » d’un laboratoire de Wuhan tout en soupçonnant la Chine de chercher à tirer des avantages économiques et militaires [comme en mer de Chine méridionale] de la crise provoquée par sa propagation. Le Secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, n’a pas dit autre chose en avertissant les Alliés – sans aller jusqu’à citer la Chine – que les « adversaires potentiels » de l’Alliance allaient « tenter de profiter de la crise économique provoquée par le Covid-19 pour essayer de prendre le contrôle et de saper son unité ». Quoi qu’il en soit, selon une dépêche diffusée le 4 mai par l’agence Reuters, l’Institut chinois de relations internationales contemporaines [CICIR], affilié au Ministère de la Sécurité de l’État, a remis un rapport aux principaux dirigeants du pays pour les avertir des « lourdes conséquences diplomatiques » que pourrait avoir la pandémie de Covid-19 pour Pékin. Et cette vague d’hostilité croissante risque, craint le CICIR, de déboucher, dans le pire des cas, sur une «confrontation armée» avec les États-Unis, où, d’ailleurs, le ressentiment contre la Chine est monté en flèche selon de récents sondages du Pew Research Center et de l’institut Gallup. Rien que ça…

Mis aux poings
« En Libye, théâtre d’une guerre civile depuis 2011, le premier intervenant extérieur c’est la Turquie de Recep Tayyip Erdogan, qui ne respecte aucun de ses engagements de la conférence de Berlin », Emmanuel Macron, président français.

Oui, mais qui a ordonné l’assassinat de Kadhafi ?

« L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et l’État de Palestine sont désormais libérés de tous les accords et arrangements avec les gouvernements américains », Mahmoud Abbas, président palestinien.

Arrangements, entre compromis et compromission.