5 RM

Le Chahid Hadji Abdelkader porte le nom du 1er régiment de transport de la 5e RM

Le premier régiment de transport relevant de la 5e Région militaire a été baptisé du nom du Chahid Hadji Abdelkader à l’occasion des festivités commémoratives des massacres du 8 mai 1945, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « À l’occasion du 73e anniversaire des massacres du 8 mai 1945 et en application de la décision du haut Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP), le 1er régiment de transport à la 5ème RM, a été baptisé, ce mercredi 9 mai 2018, du nom du chahid Hadji Abdelkader, lors d’une cérémonie présidée par le général-major Mohamed Adjroud, commandant du 1er bataillon blindé au nom du Général major, commandant de la 5ème RM. La cérémonie qui s’est déroulée en présence d’officiers, de cadres et d’autorités locales a été marquée par la distinction des membres de la famille du chahid. Né à Batna le 26 mars 1931, Abdelkader Hadji a rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) en 1956 à la première wilaya historique. Il a été promu au grade de caporal et mena plusieurs batailles et attaques contre les forces de l’ennemie jusqu’à sa mort au champ d’honneur, en 1957 au niveau des frontières tunisiennes.

Ooredoo partenaire du Séminaire sur la représentation de l’Algérie auprès des instances sportives internationales
Ooredoo a participé, en tant que partenaire, au séminaire placé sous le thème «L’Algérie et les instances sportives internationales : Constat et Perspectives», qui a été organisé, samedi le 05 mai 2018 à Alger, par l’Organisation nationale des Journalistes sportifs algériens (ONJSA). Placé sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, ce séminaire s’est déroulé en présence notamment des ministres de la Jeunesse et des Sports, M. Mohamed Hattab, de la Communication, M. Djamel Kaouane, du Président du Comité Olympique et sportif algérien, M. Mustapha Berraf, ainsi que de nombreux cadres du secteur, des athlètes et des sportifs algériens qui ont honoré le sport national sur la scène internationale. Ce séminaire visait à mettre en avant la représentation et le rôle des cadres algériens, qui ont marqué l’histoire du sport national, auprès des instances sportives internationales. Ce séminaire a été aussi une opportunité pour les journalistes et les acteurs du secteur d’échanger autour de l’avenir du sport algérien et des perspectives de le hisser à des niveaux supérieurs. Durant cet évènement qui a coïncidé avec la Journée mondiale de la liberté de la presse, l’ONJSA a honoré 17 journalistes sportifs algériens ayant contribué de manière significative au développement de la presse et du sport national. Par sa participation à ce séminaire, Ooredoo réitère son engagement aux côtés de la famille sportive algérienne en contribuant aux efforts visant à propulser son rôle auprès des instances sportives internationales.

Biskra : Peine capitale pour l’assassin de sa tante, son époux et leur fils
Le tribunal criminel près la cour de Biskra a prononcé, jeudi, la peine capitale à l’encontre de M.A.H., auteur du meurtre de sa tante, du mari de cette dernière et de leur fils. L’affaire, selon l’arrêt de renvoi, remonte au 16 octobre 2015, lorsque M.A.H, âgé de 28 ans a tué sa tante (H.F), âgée de 61 ans, l’époux de cette dernière A.H, 82 ans et leur fils M.H, 23 ans, et a subtilisé ; de chez eux, la somme de sept (7) millions de dinars. Les accusés dans la même affaire, S.B, S.B et A.K ont écopé d’une année de prison ferme tandis que les accusés H.L et A.H ont été condamnés à une année avec sursis pour non dénonciation. Lors du réquisitoire, le procureur de la République a requis la peine maximale pour le principal accusé et 5 ans de prison pour les autres impliqués dans cette affaire. Dans sa plaidoirie, l’avocat de la défense a plaidé pour une expertise mentale de l’accusé principal, et une enquête supplémentaire.

Gica compte exporter incessamment un million de tonnes de ciment
Une quantité de un (1) million de tonnes de ciments non pulvérisé (clinker), sera exportée « d’ici à la fin du mois de mai » depuis le port Djendjen de Jijel, a révélé jeudi, le directeur régional des Douanes algériennes, Mohamed Dahmani. Le même responsable a indiqué, en marge d’une opération d’exportation de 200 000 tonnes de ciments depuis cette infrastructure portuaire du Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA), qu’une convention vient d’être conclue avec un industriel algérien de statut privé pour l’exportation, vers l’étranger, de un million de tonnes de ciment non pulvérisé. Cette transaction d’une valeur marchande de plus de 2 millions d’euros s’inscrit en droite ligne avec la politique nationale d’investissement visant « la diversification de l’économie du pays », a souligné le même responsable. Mettant en avant les mesures de facilitations mises en place par la Direction générale des Douanes algériennes pour accompagner la stratégie nationale de développement économique, le même responsable a précisé qu’une brigade spécialisée dans l’exportation a été installée au port de Djendjen pour faciliter les opérations de déclarations douanières.

Trois scientifiques algériennes honorées à Oran
Trois jeunes scientifiques algériennes ont été récompensées, jeudi à Oran, pour l’originalité de leurs travaux de recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle. La distinction des lauréates s’est tenue à l’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie « Mohamed Boudiaf » (USTO-MB), à l’issue de la 6ème Conférence internationale sur l’intelligence artificielle et ses applications. Le Premier prix a été décerné à Nouria Naïr de l’Université « Tahri Mohamed » de Béchar suite à la présentation de ses travaux consacrés à l’optimisation de la gestion de l’énergie pour une application électrique. Le deuxième prix a été attribué à Ramida Hamidouche de l’Université « Ferhat Abbas » de Sétif, laquelle s’est inspirée des mouvements bactériens pour produire des algorithmes destinés à prolonger la durée de vie des batteries. La troisième récompense est revenue à Noussaïba Benadjimi de l’École supérieure d’informatique d’Alger, pour son travail proposant une nouvelle variante d’algorithmes à des fins de performance énergétique. Ces trois universitaires figurent parmi les soixante chercheurs algériens dont les travaux ont été publiés dans la dernière édition de la prestigieuse revue scientifique internationale « Springer ».

2929 terroristes tunisiens pullulent des zones de tension
Le nombre de terroristes tunisiens, se trouvant actuellement dans des zones de tension, a atteint les quelque 2929 personnes, et le nombre de ceux qui sont revenus de ces zones de conflit avoisine les 160 personnes, a révélé jeudi le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofien Sliti. « Le nombre des terroristes tunisiens se trouvant actuellement dans les zones de guerre s’élève à 2929 personnes tandis que le nombre de ceux qui sont revenus de ces zones de conflit avoisine les 160 personnes », a-t-il déclaré lors d’un congrès international sur la jeunesse et le terrorisme tenu à Tunis, avant d’ajouter que 90% des terroristes revenus des zones de conflit sont incarcérés. Il a fait savoir que la tranche d’âge des ces terroristes est comprise entre 25 et 29 ans, soulignant que 70% d’entre eux ne sont pas mariés. Selon les données fournies par M. Sliti, 43% des éléments terroristes ont un niveau d’études secondaires, 47% ont un niveau d’études primaires et 4% seulement ont atteint les études supérieures. Les terroristes qui ont rejoint les zones de conflit sont issus du grand Tunis (32%), des régions côtières (28%), du sud (23%), du centre (9%) et du nord (8%). Le gouvernorat de Médenine demeure le plus grand exportateur de terroristes (395 personnes), suivi de l’Ariana (295 personnes), de Monastir (205 personnes), de Tunis (201 personnes) et de Tozeur (11 personnes), a indiqué la même source citée par l’agence de presse tunisienne TAP.