detachement de ANP

L’ANP DÉJOUE UN ATTENTAT KAMIKAZE D’AMPLEUR À TIMIAOUINE (BBM) : Mort en héros d’un militaire en faction

L’Armée nationale populaire a été prise pour cible, à la mi- matinée de la journée d’hier, dans la zone frontalière de Timiaouine, à Bordj Badji Mokhtar, par un attentat kamikaze qui a visé un détachement militaire, selon le ministère de la Défense nationale. Le terroriste qui s’est rendu coupable de cet acte lâche et ignoble aurait commis l’irréparable, si ce n’était l’esprit de veille et de vigilance dont a fait preuve un militaire en faction qui, lui, et malheureusement, a été emporté par l’engin explosif actionné par le criminel. « Un détachement de l’Armée nationale populaire a été la cible, ce jour 09 février 2020 à 10h50, dans la zone frontalière de Timiaouine, à Bordj Badji Mokhtar en 6e Région militaire, d’un kamikaze à bord d’un véhicule tout-terrain piégé. Aussitôt identifié, le militaire chargé du contrôle de l’accès est parvenu à mettre en échec la tentative d’entrée en force du véhicule suspect, cependant le kamikaze a fait exploser son véhicule, causant le décès du militaire en faction», explique dans le détail la même source sécuritaire.
C’est dire combien les mises en gardes insistantes de l’Institution militaire contre les menaces terroristes qui pèsent sur les frontières sud du pays se rendent, chaque jour que Dieu fait, vérifiables sur le terrain.
Réagissant illico à ce lâche attentat commis contre les soldats de l’Armée, à travers lequel le terrorisme tente en vain de déstabiliser l’ANP, le général-major Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire par Intérim a adressé « ses sincères condoléances à la famille et aux proches du Chahid, saluant la grande vigilance dont ont fait preuve les éléments du détachement qui ont pu déjouer et mettre en échec cette tentative désespérée en quête d’impact médiatique.»
Plus que jamais engagées corps et âme à préserver la sécurité du territoire et du peuple algérien, le chef d’état-major de l’ANP souligne « la détermination des Forces de l’ANP à éradiquer le fléau terroriste et à traquer les criminels à travers tout le territoire national, afin de préserver la sécurité et la stabilité du pays.»
F. Guellil