Jeux

Campagne de sensibilisation sur l’impact négatif de la mauvaise utilisation de l’Internet et des jeux en ligne

La direction générale de la Sûreté nationale a lancé, en début du mois, une campagne de sensibilisation sur l’impact négatif de la mauvaise utilisation de l’Internet et des jeux en ligne sur les enfants, a indiqué lundi la DGSN dans un communiqué. «Les cadres spécialisés relevant des services opérationnels de la sûreté nationale au niveau de 14 wilayas côtières dirigeront cette campagne nationale de sensibilisation à laquelle plusieurs activités de proximité seront organisées notamment des rencontres d’orientation au profit des enfants estivants dans le but de leur fournir des conseils pour un usage sans risques d’Internet», a noté le communiqué. Des expositions et des portes ouvertes seront prévues, en outre, au profit des parents et des estivants au niveau des places publiques et les plages surveillées durant lesquelles il sera procédé à la présentation de statistiques enregistrées en matière de lutte contre la cybercriminalité. La DGSN a également publié cette campagne de sensibilisation sur son site officiel www.algeriepolice.dz et sur les pages de la sûreté nationale sur les réseaux sociaux.

Plus de 6000 comprimés psychotropes saisis et trois personnes arrêtées à Khenchela et Constantine
Les éléments de la police ont saisi à Constantine et à Khenchela 6170 comprimés psychotropes, tous types confondus, en plus d’une quantité de kif traité et l’arrestation de trois individus suspects, a indiqué lundi un communiqué de la Sûreté nationale. Menée par les éléments de la police judiciaire de Constantine, l’opération a donné lieu à l’arrestation de deux individus à bord d’un véhicule et à la saisie de 4740 comprimés psychotropes. Dans une autre opération, les éléments de la police judiciaire relevant de la wilaya de Khenchela, ont mené une perquisition dans la demeure d’un suspect permettant de saisir 1430 comprimés psychotropes.

Des astronomes chinois découvrent une étoile géante riche en lithium
Des astronomes chinois ont découvert l’étoile géante la plus riche en lithium jamais vue, ce qui pourrait apporter un nouvel éclairage sur l’évolution de l’univers. Avec 3.000 fois plus de lithium qu’une étoile normale, elle a été découverte en direction d’Ophiuchus, du côté nord du disque galactique, à une distance de 4.500 années-lumières de la Terre. Une équipe de recherche dirigée par les astronomes des Observatoires astronomiques nationaux de Chine (OANC), dépendant de l’Académie des sciences de Chine, a fait la découverte grâce à LAMOST (Large Sky Area Multi-Object Fiber Spectroscopic Telescope), situé à l’Observatoire de l’OANC de Xinglong, dans la province chinoise du Hebei (nord). Les résultats de l’étude ont été publiés dans le dernier numéro de Nature Astronomy.

En cas d’infarctus, une femme survit davantage avec un médecin femme
Une femme faisant un malaise cardiaque aux Etats-Unis a davantage de chances de survie si son médecin-urgentiste est une femme, car ses symptômes diffèrent de ceux des hommes et que les médecins masculins ont des difficultés à traiter des patientes, selon une étude publiée lundi. Des chercheurs de l’université de Harvard se sont appuyés sur plus de 500.000 cas de personnes admises en urgence à l’hôpital pour un infarctus du myocarde aigu en Floride entre 1991 et 2010. Ils ont constaté une différence «saisissante» en matière de survie lorsque le genre du patient et de son médecin est semblable ou non. En l’occurrence, lorsqu’une femme était prise en charge par un médecin féminin, «il y a avait un effet important et positif sur la survie», selon les conclusions publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Près de 12% des patients meurent après avoir été traités en urgence pour une crise cardiaque. Mais associer une patiente avec un médecin féminin a «réduit la probabilité de décès de 5,4% par rapport à cette référence». De précédentes études avaient montré que les femmes étaient davantage susceptibles de succomber à une crise cardiaque que les hommes. La raison à cette disparité? Certains experts ont suggéré que c’est parce que les symptômes des femmes sont différents de ceux ressentis par les hommes, ou qu’elles ont tendance à attendre davantage que les hommes avant de se faire soigner.
Mais l’étude de Harvard avance une nouvelle explication: «La plupart des médecins sont des hommes et les médecins masculins ont des difficultés à soigner les patientes». Ils ont déterminé que plus un médecin masculin avait soigné de femmes au cours de sa carrière, moins ses patientes étaient susceptibles de trépasser. Mais attendre qu’un médecin acquière assez d’expérience en la matière, c’est risquer la vie de ses patientes en attendant, ont souligné les chercheurs. Le problème est que la plupart des médecins sont des hommes, donc associer patientes et femmes médecins n’est pas une solution facile à mettre en pratique, selon eux. «Etant donné le coût (humain) de l’apprentissage des médecins masculins sur le tas, il pourrait être plus efficace d’augmenter la présence de médecins femmes» dans les services d’urgence, ont-ils suggéré.

Turquie : déplacement d’un hammam historique menacé d’engloutissement
Les autorités turques ont déplacé lundi au cours d’une opération spectaculaire et millimétrée un hammam historique de 1.500 tonnes pour éviter qu’il ne soit submergé par les eaux dans le cadre d’un projet de barrage controversé. Le déménagement du hammam d’Artuklu, construit il y a plus de 650 ans dans la localité de Hasankeyf (sud-est), sur les rives du Tigre, a mobilisé des moyens extraordinaires, selon des médias. Chargé sur une plateforme roulante faite sur mesure, le mastodonte de pierre a été transporté sur une large route construite spécialement pour l’occasion. Le convoi a mis plusieurs heures pour parcourir les deux kilomètres le séparant de sa destination. Cette opération s’inscrit dans un effort de préservation du patrimoine face au projet de barrage d’Ilisu, qui est situé en aval et provoquera à terme l’engloutissement de Hasankeyf. Ce barrage fait partie du Projet d’Anatolie du Sud-Est, un vaste plan d’aménagement du territoire qui vise à améliorer l’approvisionnement en énergie de cette région.