CRB

La saison footballistique 2019-2020 officiellement arrêtée : Le CR Belouizdad sacrée champion

Après de longues tergiversations, le bureau fédéral de la FAF a tranché, hier, au cours d’une réunion extraordinaire tenue au niveau de son siège à Dely-Brahim, sur le sort de l’actuel exercice footballistique, à l’arrêt depuis mars dernier en raison de la pandémie du coronavirus.

Sans surprise aussi, il a été décidé de mettre fin au championnat et sacrer le CRB, leader de cette épreuve jusqu’à la 22ème journée qui avait coïncidé avec la suspension des activités sportives, champion d’Algérie pour la septième fois de son histoire. Cette consécration fait suite à une consultation écrite engagée par la FAF auprès des membres de l’assemblée générale, qui avaient à opter pour l’une de trois options proposées.
C’est la troisième option, qui favorise la prise en compte du classement au moment de l’arrêt de la compétition, qui a été choisie par la quasi-totalité des votants au grand bonheur du CRB, et aussi des quatre premiers au classement de la Ligue deux, en l’occurrence, l’O Médéa, la JSM Skikda, le WA Tlemcen, et le RC Relizane.
Ces derniers vont donc évoluer la saison prochaine parmi l’élite qui sera composée exceptionnellement de 20 équipes, après l’annulation de la relégation.
La Ligue deux, quant à elle, sera composée de deux groupes, de 18 équipes chacune, puisque dans ce palier aussi il n’y aura désormais pas de descente.
Hakim S.

Réactions des clubs

Réactions recueillies par l’APS de certains responsables de clubs, à l’issue de la décision prise mercredi par le Bureau exécutif de la Fédération algérienne de football (FAF), réuni en session extraordinaire, de valider l’arrêt définitif de la compétition en raison de la pandémie de Covid-19 , déclarant ainsi le CR Belouizdad champion d’Algérie de la saison 2019-2020 :

- Taoufik Kourichi (directeur du pôle compétitif et porte-parole du CR Belouizdad/ Champion) : « Nous sommes soulagés. Après plus de quatre mois d’attente, de suspense, et parfois de stress, nous sommes enfin déclarés champions d’Algérie, un titre amplement mérité au regard des efforts que nous avons fournis depuis le début de la saison. C’est vrai qu’il s’agit d’une consécration qui intervient dans un contexte exceptionnel, mais je répète que nous le méritons, d’autant que nous avons été leaders pendant pratiquement les 21 journées disputées. Notre position était de poursuivre la compétition, mais cette option s’est avérée finalement impossible par rapport à la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. En ce qui concerne ceux qui contestent le titre, tout ce qui m’intéresse c’est la voix de nos supporters qui peuvent désormais donner libre court à leur joie, ils nous ont soutenus jusqu’au bout ».

- Abdenacer Almas (président du Conseil d’administration du MC Alger) : « Je qualifie la décision prise par le Bureau fédéral de véritable bricolage. C’est un scandale que nous dénonçons avec force. Je ne comprends pas pourquoi on déclare le champion sans désigner les relégués ?. Comme première réaction, nous allons adresser une réclamation à la FAF, une manière de respecter la procédure. Si nous n’aurons pas de suite favorable, nous allons déposer une requête au niveau du Tribunal algérien de règlement des litiges sportives (TARLS/ ex-TAS). Notre position était de décréter une saison blanche, sans désigner de champion « .

- Azzedine Bennacer (président du NC Magra /club maintenu en Ligue 1) : « Dieu merci, nous sommes soulagés de rester parmi l’élite après une saison extrêmement difficile. Le NCM est considéré comme le club le plus pauvre de la Ligue 1, nous fonctionnons avec un budget estimé entre 6 et 7 milliards de centimes seulement sans le moindre sponsor. Une Ligue 1 à 20 clubs sera difficile pour toutes les équipes, avec au menu 38 matchs à disputer, chose qui ne sera pas facile à gérer. Il fallait bien trouver une solution pour boucler cet exercice. Nous appelons les autorités à traiter les clubs sur le même pied d’égalité, et leur offrir l’opportunité d’être repris par des sociétés nationales ».

- Si Tahar Chérif El-Ouezzani (représentant du MC Oran) : « Notre position était de décerner le titre au leader, autrement nous avons opté pour le choix B3. Le CRB mérite sa consécration pour avoir dominé le championnat depuis pratiquement le début. La décision de mettre fin à la saison aurait pu être prise plus tôt, devant la crise sanitaire qui secoue le pays. Une Ligue 1 a 20 équipes sera éprouvant, en plus des matchs de la Coupe d’Algérie. Les joueurs devront avoir une hygiène de vie irréprochable pour tenir le coup sur le plan physique. Maintenant, il reste à tracer une feuille de route pour une éventuelle reprise des entraînements, et surtout fixé le début de la prochaine saison, ne serait-ce que d’une manière virtuelle, pour avoir plus de visibilité ».