La Radieuse se solidarise avec la famille de l’enfant Imad disparu depuis 52 jours

Fidèle à sa tradition de solidarité, l’association La Radieuse s’est rendue, jeudi soir, à la localité de Djefafla, située à 67 kilomètres d’Oran, afin de soutenir la famille Bensaâda, qui vit une tragédie, suite à la disparition de son jeune fils Imadeddine, depuis 52 jours.Le domicile de la famille du disparu a vu une grande foule qui a répondu à l’appel de la Radieuse et dont plusieurs personnes sont venues d’autres wilayas. Nous avons noté aussi la présence d’anciens sportifs tels que Benzerga, Hansal, Foussi et bien d’autres. Les présents n’ont pas pu contenir leur grande émotion devant la détresse du père et de la mère de l’enfant disparu. Même sa petite sœur, toujours choquée par l’absence de son frère, a lancé un appel à ses kidnappeurs, en espérant qu’ils prennent conscience de leur acte et rendent l’enfant sain et sauf à sa famille. Le président de la Radieuse Chafi Kada n’a pas manqué lui aussi de lancer un appel aux ravisseurs et à toute personne pouvant aider les services de sécurité et la gendarmerie, dans leur enquête et ceci, dans un but humanitaire et de solidarité. Pour Chafi Kada, l’aide des citoyens, de quelque manière qu’elle soit, permettra aux enquêteurs de trouver rapidement l’enfant Imadeddine et rendre la joie à la famille Bensaâda, qui vit dans la pauvreté. La situation alarmante que vit cette famille, a poussé le président de la Radieuse de lui octroyer une aide financière, conformément à la politique de solidarité de la Radieuse.

EL Tarf : les travaux de l’assemblée populaire de wilaya interrompus par un bébé 
Les travaux de la 3ème session ordinaire de l’assemblée populaire de la wilaya d’El Tarf (APW), qui déroulait son train-train jeudi en fin d’après-midi, ont été interrompus pendant plusieurs minutes par un bébé. En fait, le nouveau-né âgé de trois mois à peine était dans les bras de son père qui entendait, au moyen de cette intrusion plutôt hardie, attirer l’attention des autorités locales sur son cas social (demande de logement insatisfaite). Visiblement contrarié par la témérité de ce citoyen qui a réussi à tromper la vigilance des agents de sécurité pour accéder à l’intérieur de la salle où se tenaient les travaux de l’APW, le wali, Mohamed Lebka, tout en condamnant cette façon d’agir, a dû suspendre la réunion pour demander à la directrice de l’action sociale (DAS) des explications sur ce cas social. Contactée vendredi par l’APS, Khadîdja Bouchakour, responsable de la DAS, a déclaré qu’il a été prouvé que ce citoyen de 28 ans, en instance de divorce, résidait dans la wilaya d’Ain Defla lorsqu’il a déposé une demande de logement dans la commune de Ben M’Hidi (El Tarf) où il vit en compagnie de son fils et de ses deux soeurs. Cette responsable n’explique pas le geste de ce jeune père de famille natif d’Annaba, titulaire d’une carte d’handicapé, d’autant que, selon elle, il s’était déplacé dans la journée de mercredi dernier à Alger où il a été reçu par les services du ministère de la Solidarité nationale qui l’ont pris en charge (hébergement et restauration) avant de l’orienter vers les services de la DAS d’El Tarf pour une éventuelle prise en charge. Il reste que l’irruption du bébé a offert aux élus de l’APW et aux responsables présents un entracte singulier et pour le moins inattendu.

Deux astronautes sortent plus de sept heures dans l’espace pour réparer l’ISS
Deux astronautes américains sont sortis durant plus de sept heures dans l’espace vendredi pour réparer un système de refroidissement à l’ammoniaque, une substance hautement toxique, de la Station spatiale internationale (ISS). Scott Kelly et Kjell Lindgren ont allumé la batterie de leurs scaphandres à 6H22 (11H22 GMT) et ont flotté hors de l’ISS dans les instants qui ont suivi, selon une retransmission en direct sur la chaîne de la Nasa. Leur sortie a duré exactement 7 heures et 48 minutes, soit davantage que les 06H30 prévues. L’objectif était de rétablir un système de refroidissement à l’ammoniaque dans sa configuration d’origine, à la suite d’une fuite qui avait été détectée au cours d’un exercice il y a trois ans et qui a nécessité au bout du compte le remplacement de la pompe d’ammoniaque, a expliqué l’agence spatiale américaine dans un communiqué. Au début de leur sortie, les deux hommes ont signalé avoir repéré des cristaux d’ammoniaque s’échapper lorsqu’ils ont déconnecté certains équipements, mais sans qu’ils ne soient mis en danger, a rapporté le commentateur de la Nasa, Rob Navias.

Une statue à l’honneur de « Gangnam Style » trônera bientôt à Séoul
Une statue à l’honneur de « Gangnam Style », le tube planétaire du chanteur sud-coréen Psy, sera érigée dans le quartier chic de Séoul auquel la chanson doit son nom, rapportent des médias. Le conseil de district de Gangnam a annoncé vendredi que l’oeuvre métallique serait dévoilée en décembre près du centre commercial où a été tournée la première partie du clip, qui reste à ce jour la vidéo la plus regardée sur YouTube, avec 2,4 milliards de vues. La statue représentera deux poings se chevauchant, un rappel de la chorégraphie de Psy. « Grâce à ce clip, Gangnam est connu dans le monde entier », a déclaré le directeur du département du Tourisme du quartier. « Les touristes pourront venir se faire photographier sous la statue, qui diffusera automatiquement le morceau. »Cette chanson se voulait l’antithèse de la K-pop, la pop sud-coréenne connue pour ses « boys band » lisses et ses ritournelles sentimentales. Avant que « Gangnam Style » ne conquière le monde, Psy était déjà un artiste à succès en Corée du Sud connu pour ses textes provocateurs, son humour satirique et ses performances scéniques décalées -et souvent alcoolisées- qui tranchaient dans une société sud-coréenne très normative. Les deux singles qu’il a sortis depuis - »Gentleman » en avril 2013 puis « Hangover » en juin 2014 en collaboration avec le rappeur américain Snoop Dogg- sont loin d’avoir connu le même succès que « Gangnam Style ». Son agent a annoncé mardi que le chanteur sortirait un nouvel album, son septième, en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>