Sila

La chine, l’Afrique, les USA, Cuba et la Belgique au 23e Sila : Une présence étrangère pour la promotion de la culture et de la langue

La 23e édition du Salon international du livre d’Alger ( Sila 2018) a été marquée, cette année, par une forte présence étrangère. De nombreuses activités ont été programmées dans ce sens par de nombreuses ambassades accréditées en Algérie.

Invité d’honneur de ce Sila, la Chine, par exemple annonce ainsi l’exposition de plus de 10 000 ouvrages majoritairement traduits vers l’arabe et le français et dédiés à la culture chinoise traditionnelle, à l’apprentissage de la langue chinoise ou encore aux sciences et technologies. De même, la Chine a participé au Salon avec plus de 40 maisons d’éditions. Des rencontre avec des écrivains ont été également organisées, notamment avec le romancier et homme de lettre chinois, Mo Yan, un lauréat du prix Nobel de littérature. En parallèle, la 23e édition du Salon international du livre d’Alger a accueilli les 10e Rencontres euromaghrébines des écrivains avec la participation d’écrivains de Tunisie, du Maroc, d’Espagne, de Grèce et de Roumanie, outre les auteurs algériens.

Stand de l’ambassade des États-Unis : « Quatre auteurs américains au Sila »
En plus de ces rencontres, l’espace «Esprit Panaf» a choisi cette année d’axer son programme de rencontres sur l’histoire du continent à travers la littérature. Pour ce qui est de la participation de l’ambassade des États-Unis au salon, cette année elle a été rehaussée par un programme culturel très riche à travers des activités, dont des clubs de lecture, des séances d’apprentissage de l’anglais et un aperçu sur la culture américaine. De même quatre auteurs américains distingués ont été invités au stand de l’ambassade. Il s’agit, en effet, de auteurs : Uzodinma Iweala, Taiye Selasi, Matthew Connelly et Emmanuel Boudzéki Dongala. Selon une source de l’ambassade, plusieurs autres activités ont été organisées, également lors de ce salon pour faire découvrir la culture américaine aux enfants : «Nous avons élaboré aussi un programme d’échanges qu’offre l’ambassade pour les jeunes», a ajouté la même source.
Évoquant les activités culturelles de l’ambassade des États-Unis en Algérie, notre source tient à nous affirmer encore que l’ambassade abrite actuellement des activités culturelles au niveau de son centre culturel, révélant, toutefois, que quatre autres centres culturels ont été ouverts à Oran, Constantine, Ouargla et Béchar. Pour sa part, le centre «Kouchkar Language Center» situé à Alger a concocté, à cette occasion, un programme basé sur l’apprentissage de l’anglais à travers une panoplie de livres « Kouchkar » et de nombreux supports pédagogiques de grande qualité, nous a fait savoir, Sarah Sebaï, responsable du service marketing au niveau du centre, rencontrée au salon.

L’Algérie, invitée d’honneur du salon 2019 de la Havane
Par ailleurs, les visiteurs, rencontrés au Sila, avaient également l’occasion de découvrir la littérature et la culture cubaines à travers des estrades collectives cubaines de cinq acteurs du livre de ce pays.
Rencontré au stand de l’ambassade de Cuba en Algérie, José Alberto Negun, représentant «Artex» à Cuba, nous fera découvrir la richesse que contiennent les livres exposés au stand. Cette occasion était aussi pour lui de nous annoncer la tenue du salon du livre de la Havane qui se déroulera du 7 au 17 février 2019.
Le stand Walloni-Bruxelles international : «une panoplie d’ouvrages et de bandes dessinées belges au salon».
Avec près de 320 nouveaux titres, les éditeurs belges ont participé à cet évènement dédié au livre.
Selon Mourad Guebas, un représentant de la campagne algérienne de documentation et de conseil (CADOC), ces livres sont disponibles dans une multitude de domaines incluant la littérature, les sciences médicales, les bandes dessinées belges, ….
Mehdi Isikioune