Algérie-Qatar

INVESTISSEMENTS EN ALGÉRIE : Les Qataris arrivent à grands pas

Selon un communiqué de l’ambassade d’Algérie à Doha, l’ambassadeur algérien à Qatar, Mostafa Boutoura, a tenu une longue réunion avec le président de la Ligue des affaires qatarie, Cheikh Faiçal Bin Qassim Al-Thani, pour discuter des dispositions nécessaires au lancement de la réalisation de tous les projets d’investissement, dans plusieurs domaines, en particulier dans l’agriculture, l’éducation, le tourisme, le transport et autres. Cette réunion s’inscrit dans le cadre du suivi des résultats de la visite du président Abdelmadjid  Tebboune au Qatar en février dernier, ainsi que les résultats de la visite d’une délégation d’hommes d’affaires qataris en Algérie au mois de juin. Lors de sa rencontre avec l’homme d’affaïres Cheikh Faiçal Bin Qassim Al-Thani, l’ambassadeur algérien à Doha s’est attaché à faire la promotion de la nouvelle loi sur l’investissement et de la coopération avec le partenaire qatari dans ce domaine. Selon la même source, Cheïkh Faiçal Bin Qassim Al-Thani a exprimé la nécessité d’accélérer l’achèvement de toutes les procédures pour commencer la réalisation de nombreux projets convenus et a souligné l’importance de l’Algérie en tant que pays qui réunit tous les facteurs pour investir dans tous les secteurs, en particulier à la lumière de la nouvelle loi sur les investissements, dont l’ambassadeur a exposé les avantages et garanties les plus importants qui encouragent les investisseurs à venir en Algérie. Les relations algéro-qatari ont montré qu’elles sont étroitement liées aux différents niveaux politiques et économiques, et les fondements de ces relations historiques entre les deux pays remontent à  de nombreuses années,. Pour rappel, en février dernier, l’Algérie et le Qatar ont signé à Doha, plusieurs mémorandums d’entente et accords de coopération dans le cadre de la visite d’État qu’a effectuée le président Tebboune au Qatar à l’invitation de l’Émir Cheïkh Tamim ben Hamad Al-Thani. Après sa visite au Qatar, le président Tebboune avait  chargé, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée, le Gouvernement de mettre en place une commission de préparation et de suivi quotidien des projets d’investissement de grande envergure avec les partenaires au Qatar, dans le cadre de grandes commissions mixtes dans les secteurs de l’Industrie, de l’Agriculture, du Tourisme, des Transports et de l’Habitat. À cette occasion, le président de la République avait insisté sur les préparatifs pour la réalisation d’un hôpital moderne avec un partenariat entre l’Algérie, le Qatar et l’Allemagne. En visite à Alger, en juin dernier, le président de la Ligue des affaires qatarie, Cheïkh Faïçal Bin Qassim Al-Thani, s’était félicité de l’amélioration du climat des investissements en Algérie à la faveur du nouveau cadre juridique qui « sert les investisseurs ». Dans une déclaration à la presse au sortir de l’audience que lui avait accordée le président Tebboune, il avait qualifié sa visite en Algérie de « réussite », affirmant que le climat des investissements en Algérie avait changé, en référence à la nouvelle loi sur l’investissement qui, avait-il dit, « sert les investisseurs ». Il avait souhaité voir les domaines de coopération entre les deux pays s’étendre à plusieurs secteurs tels que l’Agriculture, le Tourisme et l’Éducation et les projets communs se concrétiser sur le terrain « dans les meilleurs délais ». Il avait salué les grands atouts économiques de l’Algérie, évoquant le projet d’extension du réseau ferroviaire, ainsi que la stratégie d’augmentation des capacités des ports. Pour le président de la Ligue des affaires qatarie, les efforts de développement de l’économie nationale participaient d’une « vision ambitieuse qui contribuera à la prospérité de l’Algérie », soulignant que la situation stratégique et les atouts de l’Algérie « lui valent d’être le pays le plus important de la région ». M. R.