Tizi-Ouzou

Investissement à Tizi Ouzou : Lancement d’une opération d’assainissement du foncier agricole

Une opération d’assainissement du foncier agricole de la wilaya de Tizi-Ouzou, a été lancée par la direction locale des services agricoles (DSA), dans le but de «booster l’investissement» dans ce secteur, a-t-on appris mardi auprès de cette institution.

Cette opération porte sur l’assainissement des sites existants et la création de nouveaux périmètres agricoles, afin de relancer l’investissement dans ce secteur au niveau de la wilaya et augmenter la production agricole locale par la création de nouvelles plantations et exploitations d’élevages, a indiqué le chef de service Aménagement agricole et promotion de l’investissement (ARPI) à la DSA et docteur en sciences agronomiques, Abdelkrim Kouraba. Dans le cadre de cette démarche, une réunion de suivi de la situation du foncier agricole, qui a regroupé les cadres de la DSA et de l’Office national des terres agricoles (ONTA), a eu lieu la semaine dernière et durant laquelle l’état d’avancement de la mise en application des différents dispositifs étatiques de création et d’assainissement du foncier agricole, a été présenté, a-t-on app ris du même responsable.
$Concernant l’application du dispositif portant ‘’assainissement du foncier agricole par la régularisation des exploitations sans titre’’, Dr Kouraba a indiqué que la première phase qui consiste à recenser, par une commission mixte (commune, daïra, ONTA, DSA, directions des Domaines et du Cadastre), les exploitations, est en cours. ‘’Une fois ce recensement terminé, il sera procédé à l’établissement des actes de concession’’, a-t-il dit.
S’agissant de la mise en place de nouveaux périmètres agricoles, quatre ont été créés dans le cadre du dispositif relatif à la «création de périmètres de concession sur les terrains excédentaires issus des ex Domaines autogérés socialistes (ex DAS)», a ajouté ce même responsable. Le premier périmètre est implanté dans la commune de Tizi-Ouzou (ex DAS Merahi Mouloud) d’une superficie de 1,63 ha attribué à un investisseur, le deuxième à Ifighas de 50 ha environ qui sera attribué prochainement par la commission de wilaya, le troisième à Tizi Gheniff (ex DAS Ali Mellah) de 40 ha attribué à 48 bénéficiaires, et le quatrième à Tadmait (ex DAS Ali Benour) de 45 ha attribué à 12 personnes. Concernant le périmètre de Tadmait, M. Kouraba a observé que «l’ONTA a indiqué qu’il doit faire l’objet d’un réexamen suite au non-respect de la parcellisat ion par certains bénéficiaires, ce qui a engendré des litiges».
A ces quatre périmètres, s’ajoutent 3 autres crées au titre du dispositif portant ‘’création de nouvelles exploitations agricoles et d’élevage» prévu dans l’arrêté interministériel 108 du 23/2/2011.
Le premier est implanté à Bouhlalou, dans la commune d’Aghribs d’une superficie de 50 ha, attribué à quatre bénéficiaires, le second à Tabourth thvarnousth (Mizrana) de 28 ha attribué à six bénéficiaires et le troisième à Arvi (Iflissen) de 60 ha attribué à 8 investisseurs. Si pour celui de Bouhlalou, «la procédure de régularisation pour l’attribution des actes de oncession est en cours, à Tabourth thvarnousth l’installation des bénéficiaires a été retardée par ‘’un problème de chevauchement d’une partie du périmètre sur le site de la zone d’activité de cette même localité.
Ce contentieux administratif, soulevé par l’APC, est en cours de traitement» a-t-on appris de même source. Quant à celui d’Arvi des «indus occupants» ont demandé à être intégrés, l’APC d’Iflissen a été saisie pour prendre en charge cette demande», a souligné le chef de service ARPI. Par ailleurs, dans le cadre du dispositif portant «accès au foncier agricole relevant du domaine privé de l’Etat destiné à l’investissement dans le cadre de la mise en valeur des terre s par la concession» (arrêté interministériel 1839 du 14/13/2017), la DSA a proposé au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la création de 9 nouveaux périmètres qui ont été validés par la commission d’orientation de wilaya. «Le dossier de création est en cours de traitement au niveau du ministère», a observé Dr Kouraba. Ce même responsable a indiqué que «les autorités compétentes locales et centrales seront saisies pour contribuer à lever les contraintes rencontrées au niveau de certains périmètres’’.
Cette opération d’assainissement et de création de nouvelles exploitations agricoles destinées à la production laitière (élevage bovin et caprin) et à la création de nouvelles plantations arboricoles, vise la relance de l’investissement agricole pour réaliser une plus-value en termes de production agricole et la création de l’emploi, a indiqué Dr Kouraba.