Amar Bahloul

Amar Bahloul : «Les clubs n’ont désormais aucune raison de s’opposer à la Reprise»

Le membre du Bureau exécutif de la Fédération algérienne de football (FAF), Amar Bahloul, a appelé mercredi les clubs professionnels à faire preuve de « flexibilité » et accepter l’idée d’un éventuel retour à la compétition, suspendue depuis mi-mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19). »Lors de la réunion du Bureau fédéral tenue mardi, nous avons pris la décision d’apporter une contribution, dans le cadre du protocole sanitaire élaboré en vue de la reprise du championnat.
Les clubs n’ont désormais aucune raison de s’opposer à reprendre la compétition, nous allons leur épargner un vrai souci. Pour moi, reprendre le championnat maintenant ou débuter plus tard la nouvelle saison est pareil. Il faudra bien un jour reprendre, aujourd’hui ou demain », a indiqué à l’APS Bahloul, président de la commission de coordination avec les Ligues. Réuni mardi en session ordinaire, le Bureau fédéral a maintenu sa décision de poursuivre la saison 2019-2020 « une fois que les pouvoirs publics et les autorités sanitaires auront donné leur feu vert pour la reprise des activités sportives ».
Tout en rappelant que « la santé des citoyens algériens passe avant le football », la FAF a indiqué mardi soir dans un communiqué qu’elle travaillait « en étroite collaboration avec les pouvoirs publics afin que la reprise des activités sportives se déroule sans le moindre risque pour la santé des acteurs de la discipline ». « Nous sommes conscients des difficultés financières auxquelles font face les clubs en cette période d’arrêt du championnat, c’est la raison qui nous a poussés à prendre cette décision courageuse d’apporter une contribution. Cette dernière sera puisée dans l’aide allouée par la Fédération internationale (Fifa), estimée à 1 million de dollars et dont la moitié sera encaissée en juillet, et celle de la Confédération africaine (CAF) », a-t-il ajouté.
Avant de poursuivre : « La FAF maintient sa décision de reprendre la saison, pour éviter de mettre en péril le nouveau système de compétition déjà approuvé en vue de la saison prochaine. Une suspension définitive de la compétition pourrait perturber le lancement d’une Ligue 1 à 18 clubs, ce que nous refusons », a-t-il expliqué. La décision du BF intervient au lendemain de la dernière rencontre organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) avec les clubs professionnels. La majorité des pensionnaires de l’élite ont été unanimes à demander l’arrêt définitif de la saison en cours, arguant « l’intérêt général ».
À l’issue d’une réunion avec les clubs du Centre, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a indiqué que « 90% des présidents ont exprimé leur refus quant à la reprise de la compétition, à cause de la situation sanitaire difficile que traverse le pays ».