Météo

INTEMPÉRIES : Alerte météo « jaune» concernant 18 wilayas

L’Office national de météorologie a annoncé, hier matin, dans un bulletin météorologique spécial (BMS), une activité pluvio-orageuse, dans plusieurs wilayas du pays, avec un niveau de vigilance « jaune ». L’ONM a indiqué également que les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 25 mm durant la validité du BMS.

Le BMS concerne les wilayas de «Sétif, Mila, Constantine, Batna, Oum El-Bouaghi, Khenchela, Tébessa et Saïda» à partir de 15h jusqu’à minuit. Par ailleurs, les orages des wilayas d’Alger, de Boumerdès, de Tizi-Ouzou, de Tipasa, de Chlef, de Blida, d’Aïn Defla, de Médéa, de Bouira et de M’Sila, commenceront à partir de 18h jusqu’à minuit. Pour rappel, Les services techniques de l’Assemblée populaire communale de la Casbah ont recensé 23 vieilles maisonnettes «douirette» ayant subi des dégâts suite aux intempéries de jeudi soir, selon le Président de l’APC de la casbah, Amar Zetili.
Les pluies diluviennes enregistrées jeudi soir, à Alger, ont causé «divers dégâts» aux structures d’anciennes maisonnettes, a indiqué à l’APS Amar Zetili, précisant que «les services techniques ont recensé vingt-trois «douirette», abritant quatre-vingt-dix-neuf familles, vivant dans la peur d’éventuels effondrements» a-t-il ajouté. Les maisonnettes inondées se trouvent dans diverses ruelles du Secteur sauvegardé de La Casbah (Circonscription administrative de Bab El-Oued), en l’occurence des rues «N’fissa, Arbadji Abderrahmane, Houanette Sidi Abdellah, Sidi M’Hamed Cherif, Rabah Riah et Ahmed Alam», a-t-il ajouté, relevant que certaines «douirette étaient relativement récentes puisqu’elles datent de l’ère coloniale (et non Ottomane) et étaient des propriétés privées, mais leurs propriétaires ne les avaient pas entretenues périodiquement comme il aurait fallu le faire» a-t-il expliqué.
Le président d’APC de la Casbah a affirmé également que la commission ad hoc qu’il préside personnellement et qui regroupe le secrétaire général, le directeur technique et le directeur des affaires sociales, « s’attèle depuis jeudi dernier, à l’inspection des bâtisses de la basse Casbah et de la haute Casbah et devrait présenter hier, au wali un rapport détaillé sur la situation.»
Concernant la prise en charge d’urgence des familles qui abitent des maisons en danger d’effondrement, Zetili a indiqué que «les moyens de la commune étaient limités et qu’elle ne disposait pas de centres de transit ou de quotas de logement pour faire face à ce genre de situations exceptionnelles», faisant savoir, cependant, que «les services de la wilaya ont programmé une opération de relogement le week-end, dans le cadre de la 25e opération de relogement à Alger», a-t-il fait savoir.
Le président d’APC de la Casbah avait fait état précédemment de « 600 dossiers en attente de prise en charge», affirmant que «le nombre d’habitations précaires recensées depuis l’année dernière au niveau de la Casbah était de 1350 habitations.
Lilia Sahed