avocatp2

ILS SORTIRONT DE NOUVEAU AUJOURD’HUI À TRAVERS LE PAYS : Les avocats et magistrats maintiennent la pression

Les avocats et les magistrats sortiront de nouveau aujourd’hui à travers le territoire national pour réclamer, encore une fois, l’indépendance de la justice et exprimer pacifiquement, leur attachement et détermination à l’édification d’un État de droit dans le sillage des revendications portées par les millions d’Algériennes et d’Algériens qui descendent pacifiquement dans la rue chaque vendredi, depuis le 22 février historique et qui exigent un changement démocratique radical. C’est ce que nous avons appris hier du président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), Noureddine Benissad qui nous a indiqué également que dans «la capitale, le débrayage des robes noires se poursuivra au niveau de la Cour d’Alger, à partir de 11heures.»
Par ces actions de protestations, il est attendu probablement que les magistrats réitéreront encore une fois leur décision prise de ne pas superviser la prochaine élection présidentielle, prévue pour le 4 juillet prochain. Pour rappel, les magistrats ont pris cette décision, lors d’un sit-in observé le samedi 13 avril, devant le siège du ministère de la Justice à Alger, car ils estiment qu’«il est impossible d’organiser une élection présidentielle dans les conditions actuelles, surtout avec des responsables rejetés par le peuple.»
Rappelons, également, que parmi les autres revendications, figurent «la lutte contre la corruption à travers l’ouverture des dossiers liés à ce phénomène, sans pressions de la part des autorités ».
Mohamed Amrouni