UNPEF

Ils appellent à une grève nationale à partir du 9 septembre : Les intendants affiliés à l’Unpef grondent !

La rentrée scolaire s’annonce, d’ores et déjà, mouvementée. En effet, les intendants et les économes de l’Éducation nationale affiliés à l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef) prévoient de lancer le bal de la contestation et ce, à peine une semaine après le coup d’envoi de l’année scolaire 2018-2019 qui aura lieu le 05 septembre prochain.
La commission nationale des fonctionnaires des services économiques de l’éducation, affiliée à l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef) brandit la menace d’organiser une grève nationale du 09 au 13 septembre prochains, ponctuée de rassemblements régionaux devant les directions de l’éducation, le 11 septembre, en attendant la tenue d’une assemblée générale nationale, le 12 septembre au niveau du siège de l’Union. également, le syndicat prévoit d’organiser des assemblées générales de wilayas à travers les wilayas en date du 05 septembre prochain.
C’est du moins ce qui ressort de la réunion «urgente» tenue par la commission nationale des intendants et les économes de l’éducation, le 29 août dernier. Autrement, l’agenda de la contestation est chargé pour l’Unpef qui semble ne plus croire aux assurances de la ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghebrit. Les intendants ont décidé d’observer ces actions, en signe de protestation contre «le tâtonnement de la tutelle dans la prise en charge de ses doléances, restées en suspens à ce jour». La commission en question a, à cet effet, appelé ses adhérents à se mobiliser et à rester vigilants pour faire valoir leur plateforme de revendications. Il convient de rappeler, par ailleurs, qu’après la promulgation du décret exécutif 10-78 du 24 février 2010, instituant un régime indemnitaire au profit des personnels de l’éducation, cette corporation a été exclue du bénéfice des indemnités d’expérience professionnelle et de documentation. À noter que la commission nationale des fonctionnaires des services économiques de l’éducation veut, à travers ces actions, «demander des indemnités spécifiques», à savoir l’indemnité d’expérience professionnelle et de documentation pédagogique. Rappelons que la première responsable de l’Éducation nationale prévoit de tenir une réunion avec les partenaires sociaux le 10 septembre prochain. Une réunion qui vise à assurer une rentrée scolaire sans couacs pour les élèves. Mais décidément, le pari est loin d’être gagné. En effet, les multiples assurances de la ministre de l’Éducation, Nouria Benghebrit, ne semblent pas avoir eu l’effet attendu auprès des partenaires sociaux. Les perturbations que connaît le secteur de l’Éducation depuis des années, ne connaissent plus d’épilogue, et ce malgré la signature de la fameuse Charte de l’éthique en 2015 par une dizaine d’entités syndicales du secteur.

L. B.