Handball / Finale de la Coupe d’Algérie (messieurs) : Une première historique pour l’ES Aïn Touta

Les handballeurs de l’ES Aïn Touta ont remporté la première coupe d’Algérie de leur histoire, en battant leurs homologues du CR Bordj Bou-Arréridj sur le score de 24 à 22 (mi-temps : 11-13), en finale de l’édition 2018, disputée dans la nuit de vendredi à samedi à la salle Harcha Hacène (Alger).

Ce sont pourtant les «Criquets» qui avaient mené le bal pendant pratiquement toute la rencontre, parvenant même à creuser un écart de quatre buts à des moments forts de la rencontre, alors qu’Aïn Touta a attendu la toute fin de match pour enclencher le turbo et s’adjuger le trophée. Un vrai coup de massue sur la tête du CRBBA, qui avait commencé par mener (3-0), avant de maintenir une avance d’au moins deux buts sur Aïn Touta, jusqu’à la fin de la première mi-temps, qu’il a achevé sur le score de 13 à 11. A noter le grand rôle joué par le gardien d’Aïn Touta, Salem Boufghla, ayant réussi plusieurs arrêts décisifs, qui ont permis à son équipe de limiter les dégâts et de rejoindre les vestiaires avec seulement deux buts de retard. Du moins, le temps d’une pause-citron, puisqu’au retour des vestiaires, les Bordjis ont retrouvé leur efficacité, ce qui leur a permis de prendre le large (15-11), grâce notamment au tandem Mouloud Bourriche et Abdennour Hammouche, auteurs de la plupart des buts. Une nette domination, qui s’est poursuivie jusqu’à la 45e minute de jeu, moment choisi par Aïn Touta pour égaliser (18-18), avant de passer devant (19-18), puis (20-18). Mais les Bordjis n’ont pas abdiqué pour autant et ont réussi à égaliser à leur tour (20-20), donnant lieu à une fin de match complètement folle, ayant fini par sourire à l’ES Aïn Touta (24-22). La troisième tentative a été donc la bonne pour Aïn Touta, qui a déjà échoué à remporter ce trophée à deux reprises : contre le GS Pétroliers en 2014 (32-37, a.p) et en 2017 (21-28). De son côté, l’équipe du CRBBA a bouclé la saison sur une autre déconvenue, quelques jours après avoir échoué à remporter le championnat «Excellence» face au GS Pétroliers.

Le GSP confirme sa suprématie chez les dames
Les handballeuses du GS Pétroliers ont remporté la Coupe d’Algérie 2018 en battant leurs homologues du HBC El Biar sur le score de 18 à 17 (mi-temps : 8-8), en finale disputée vendredi à la salle Harcha-Hacène d’Alger, confirmant ainsi leurs suprématies, elles qui étaient détentrices du trophée. Méfiantes, les deux équipes ont abordé cette finale avec une certaine prudence, faisant que le score soit resté de zéro partout, même au-delà de la sixième minute de jeu. Une fois ce round d’observation dépassé, ce sont les El-Biaroises qui étaient les premières à prendre l’initiative, ouvrant le score, avant de mener (2-0), alors que le GSP a attendu la 9e minute pour revenir au score, avant de passer devant (2-3) au quart d’heure de jeu. Si le score était aussi faible, c’est en grande partie à cause du gros travail fourni par les défenses, sans oublier les arrêts décisifs des gardiennes, notamment, ceux de Samia Sahabi (HBC El Biar), ayant littéralement fait des mircales sur certaines actions. Les deux équipes ont continué à se donner coup pour coup, achevant la première mi-temps sur un score de huit partout. Après la pause, on assiste au même scénario, avec des adversaires d’égale valeur, qui se donnent coup pour coup, jusqu’au coup de sifflet final, ayant vu le GSP faire la différence de justesse (18-17). «Le score aurait pu être plus large, avec 5 ou 6 buts d’avance pour notre équipe, mais le manque de réussite dû à l’excès de précipitation a fait qu’on se contente de seulement un but d’écart», a indiqué après la fin du match l’entraîneur du GSP, Réda Zeguelli, ajoutant que «le plus important, c’est d’avoir gagné», car c’était cela «l’objectif» du GSP. Zeguelli a tenu à féliciter le HBCEB, particulièrement pour «son fair-play», espérant qu’à l’avenir «tous les matchs du GSP, en coupe et en championnat, se jouent avec le même état d’esprit». De son côté, l’entraîneur El-Biarois Karim Achour a «accepté la défaite en toute sportivité», affirmant que «c’est le principe du jeu qu’à la fin, il y ait un gagnant et un perdant». «C’est toujours difficile de perdre une finale, mais nous regrettons rien, car nous avons tout donné», a-t-il poursuivi, assurant que dans ces conditions, on ne peut pas trop s’en vouloir» d’avoir perdu.
Les Pétrolières parviennent ainsi à conserver leur trophée, décrochée en 2017 aux dépens de cette même équipe du HBC El-Biar, sur le score de 25 à 22. Champion d’Algérie 2017-2018, le HBC El-Biar échoue ainsi à remporter le doublé face à son éternel rival, le GSP.
Il s’agit de la 11e finale entre ces deux teams habitués aux honneurs, le GSP (ex-MC Alger) possédant un avantage avec 7 victoires (2004, 2006, 2009, 2011, 2012, 2017, 2018) contre 4 pour le HBCEB, consécutivement en 2013, 2014, 2015 et 2016.