Drogue

Fléaux sociaux : Journée de sensibilisation au Village africain à Alger

La sûreté de wilaya d’Alger et le groupement territorial de la Gendarmerie nationale ont organisé mercredi au Village africain de Sidi-Fredj (ouest d’Alger), une journée de sensibilisation au profit de 900 enfants estivants dans des camps de vacances, et ce comme début du «jumelage sur le terrain» en vue de lutter contre les différents fléaux sociaux.

Le village africain de Sidi-Fredj qui compte 3 camps de vacances relevant de la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Alger, et comprenant 900 enfants, algériens et palestiniens, a vu le lancement d’une journée de sensibilisation organisée par la sûreté de wilaya d’Alger et le groupement territorial de la Gendarmerie nationale en matière de prévention contre les accidents de la route, la cybercriminalité et la lutte contre la drogue, en vue d’unifier les efforts visant à vulgariser cette opération. Plusieurs explications ont été présentées aux enfants et aux adultes au niveau de différents pavillons. Il s’agit d’exemples de l’action sur le terrain visant à sécuriser les citoyens des accidents de la route et l’importance de respecter le code de la route, ainsi que les facteurs à l’origine de la dépendance des enfants et des adultes aux différents types de drogue et les répercussions négatives d’internet. Une grande affluence des enfants a été constatée dans le pavillon réservé à la prévention contre la cybercriminalité, où les cadres de la gendarmerie nationale et de la police ont présenté ensemble des explications approfondies sur l’utilisation préventive des appareils électroniques et les précautions à prendre en surfant sur internet.
Les services de sûreté de wilaya d’Alger «multiplient les efforts au mieux des intérêts de des enfants et pour une meilleure prise en charge sur tous les plans», a affirmé le chef de sûreté de la wilaya d’Alger, le contrôleur de police Mohamed Battache dans son allocution d’ouverture. Ces campagnes de sensibilisation ont pour but de «réduire» le volume des fléaux sociaux et les les endiguer veiller à mettre terme leur propagation dans la société à travers la sensibilisation des jeunes et des enfants, a-t-il estimé, rappelant que ces mêmes services avaient organisé des opérations semblables au niveau des établissements éducatifs et professionnels, des maisons de jeunes, des places publiques et des plages. De son côté, le colonel Boukhalda Abdelkader, commandant du groupement territorial de la gendarmerie nationale d’Alger, a qualifié l’espace ouvert du village africain d’»efficace» lequel opère au profit des enfants. Le haut commandement de la Gendarmerie nationale a souvent «accordé une grande importance au volet de la sensibilisation qui joue un rôle pionnier et positif, à savoir celui de consolider les canaux de communication avec les différentes catégories de la société, d’une part, et de mettre terme à certains fléaux sociaux d’une autre part. Pour rappel, cette journée de portes ouvertes a vu la participation de la communauté civile représentée par certaines associations activant dans le domaine de la sécurité routière et des ateliers de peinture, des orientations et des séances de dialogue avec les enfants.