Évaluation des résultats du 1er trimestre : La guerre des chiffres

Alors que les syndicats du secteur avaient fait état, à l’unanimité, de résultats catastrophiques des élèves pour ce premier trimestre, notamment, dans les matières scientifiques, pour le ministère de l’Éducation nationale il n’en est rien de tel. Le département de Benghebrit, se référant aux notes collectées sur sa plateforme numérique, a qualifié ces résultats de «satisfaisants».
Lors d’une conférence de presse, organisée hier au siège du ministère et consacrée hier, à ce sujet, la directrice de l’évaluation et de la prospection, Mezaïb Samia, a fait savoir que le pourcentage d’élèves du cycle primaire ayant obtenu la moyenne au premier trimestre de l’année en cours a atteint plus de 81%; c’est-à-dire plus des trois quarts des élèves. Pour les classes d’examen de 5ème année, le taux est de 76,45%. S’agissant du cycle moyen, la même responsable a indiqué que les élèves ayant obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20 est de plus de 61%, alors que pour les classes de quatrième année, ce taux est de 62%. Pour le cycle secondaire, enfin, le taux de réussite serait de 63%, alors que pour les classes de terminale, le taux est de 43%. À ce propos, Mezaïb a expliqué que les élèves de classes de 3e AS fournissement plus d’effort au Baccalauréat. Précisant que les notes avaient été collectées à travers 95% des établissements saisis sur la plateforme numérique. La même intervenante a souligné que pour ce qui est du niveau des matières plus de trois quart des élèves du primaire ont obtenu la moyenne en arabe, mathématiques et français. Les résultats au cycle moyen ont atteint 70% d’élèves ayant obtenu la moyenne en arabe, entre 40% et 55% en langues étrangères. Au niveau du secondaire, prés de 60% d’élèves ont obtenu la moyenne en 1e AS au niveau des deux troncs communs. En 2e AS près des 2/3 des élèves ont obtenu la moyenne en lettres et philosophie, sciences expérimentales et gestion économie et 3/4 en langues étrangères, mathématiques et technique mathématiques. En 3e AS, les deux tiers des élèves ont obtenu la moyenne en mathématiques et presque la moitié dans les autres filières. Samia Mezaïb a fait savoir, d’autre part, que des actions de suivi et de régulation sont menées par les inspecteurs pour accompagner les chefs d’établissements et les enseignants dans le processus d’amélioration du rendement scolaire particulièrement où des résultats insuffisants sont constatés. De son côté, le directeur de l’enseignement fondamental au ministère de l’Éducation, Kacem Djahlane, a rappelé que cette année, le ministère a décidé de bannir les mauvaises remarques dans les bulletins scolaires telles que (avertissement ou blâme) et les remplacer par des remarques qui encouragent l’élève à faire plus d’efforts et améliorer ses compétences. Cette mesure a également pour but, ajoute-t-il, d’améliorer la relation (école-élève). Le même responsable a ajouté que la note (0) n’est plus attribuée aux élèves, et si cela doit être fait, cependant, souligne Djahlene, l’enseignant doit présenter un rapport pour se justifier. Pour rappel, plusieurs formations syndicales avaient qualifié les résultats des élèves de catastrophiques pour ce premier trimestre. Se référant, selon eux, à des études effectuées sur le terrain, les syndicats du secteur avaient fait état d’une dégradation du niveau scolaire des élèves notamment au niveau des matières scientifiques ( mathématiques et physique) ainsi qu’au niveau des langues étrangères (français et anglais).
Ania Nait Chalal