Aggressive scorpion

Envenimation du scorpion : 6 décès depuis le début de 2018 à Ouargla

Six personnes sont mortes suite à des piqûres de scorpion durant la période allant du 1er janvier au 31 août 2018 à travers la wilaya de Ouargla ou un total de plus de 1.729 piqûres de scorpion ont été enregistrées, a-t-on appris auprès de la direction de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (DSPRH). Le nombre de cas de piqûres de scorpion a enregistré un «recul» ces dernières années, à la faveur des mesures préventives basées essentiellement sur la sensibilisation sur les dangers de cette insecte, a indiqué à l’APS le chef du service de la prévention Dr Djamel Mâameri. Pas moins de 2.524 piqûres de scorpion et sept (7) décès ont été recensés l’année dernière contre 2.772 piqûres ayant causé aussi sept (7) décès en 2016, a-t-il détaillé. Tous les moyens nécessaires sont mobilisés afin d’assurer une bonne prise en charge médicale des victimes de piqûres de scorpion au niveau de l’ensemble des structures de santé dans la wilaya, a-t-il assuré . La direction de la santé s’emploie à intensifier ses efforts en collaboration avec les différents acteurs concernés, dont les services de la wilaya, les communes, la direction de l’environnement et les associations locales pour sensibiliser le citoyen qui est un «partenaire principal» dans ces initiatives de prévention, a ajouté ce responsable .

Arabie saoudite : un homme arrêté pour avoir mangé avec une femme
Un homme a été arrêté en Arabie saoudite pour s’être filmé en train de prendre le petit déjeuner avec une femme, une vidéo jugée « offensante » par les autorités saoudiennes. Cette vidéo, largement diffusée sur les réseaux sociaux, montrait un homme en train de prendre son petit déjeuner avec une femme vêtue d’une abaya noire et d’un niqab de la même couleur. Cette femme, qu’il présente comme sa collègue, lui donne des aliments directement dans la bouche. « Le ministère du Travail a arrêté un expatrié à Jeddah qui apparaissait dans une vidéo offensante », a déclaré le ministère dans un communiqué, indiquant que l’arrestation avait eu lieu dimanche. L’homme est de nationalité égyptienne et travaillait dans un hôtel, selon les médias locaux. L’employeur des deux personnes a été convoqué, pour avoir enfreint le règlement stipulant que le lieu de travail devait être non mixte.

Un Français sur cinq en situation de précarité alimentaire
Le dernier baromètre Ipsos-Secours populaire publié mardi montre que ne pas pouvoir faire trois repas par jour ni s’alimenter sainement est une réalité pour près d’un Français sur cinq. Un peu plus d’un cinquième des Français sondés (21%) ont déclaré ne pas être en mesure de s’offrir une alimentation saine leur permettant de faire trois repas par jours et 27% ont admis ne pas avoir les moyens financiers de s’acheter quotidiennement des fruits et légumes. Mais c’est chez les foyers les plus modestes que cette tendance est la plus marquée. Ainsi, plus d’un Français sur deux dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1.200 euros a indiqué avoir des difficultés à payer la cantine de ses enfants et près d’un sur deux (48%) estime avoir des difficultés à se procurer une alimentation variée. Par ailleurs, ils sont une écrasante majorité (86%) à estimer que la précarité alimentaire est le signe d’une situation de pauvreté. De façon générale, le Secours populaire souligne que la situation financière d’une partie des Français s’est améliorée par rapport à 2017, tout en pointant qu’il sont 39% (+2% par rapport à 2017) à déclarer avoir déjà connu une situation de pauvreté. Quant au seuil de pauvreté, il n’y a pas d’évolution notable par rapport à 2017 : les Français considèrent qu’une personne seule est pauvre quand elle a un revenu mensuel inférieur ou égal à 1.118 euros, soit cinq euros de plus que l’année précédente. Cette année encore, le sondage révèle que les vacances et la culture restent des postes de dépenses «problématiques» pour de nombreux français. Ils sont 41% à admettre avoir du mal à partir en vacances une fois par an (45% en 2017).

Les caprices du climat font augmenter la faim dans le monde
Les caprices du climat font augmenter la faim dans le monde: en 2017, pour la troisième année, le nombre de personnes en état de manque chronique de nourriture a grimpé, alors qu’il avait tendance à reculer auparavant. La multiplication des pics de température, et d’aléas comme les inondations ou les sécheresses sont l’une des « causes principales des graves crises alimentaires », souligne un rapport publié mardi par cinq agences des Nations unies. Sur les 821 millions de personnes qui ont eu faim en 2017 – contre 804 millions en 2016 -, « l’Afrique est le continent le plus touché », avec près de 21% de sa population en état de sous-alimentation, a déclaré à l’AFP Dominique Burgeon, directeur des urgences et de la résilience au sein de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), lors d’un entretien téléphonique. Selon les mêmes critères, 11,4% de la population est sous-alimentée en Asie, 6,1% en Amérique latine et Caraïbes, 7% en Océanie, et moins de 2,5% en Amérique du Nord et en Europe, indique le rapport, rédigé par la FAO, le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En Europe, deux pays ont plus faim que les autres: l’Albanie (5,5% de la population) et la Serbie (5,6%).

Lancement «prochainement» de la première édition du championnat des jeux mathématiques à Constantine
La première édition du championnat des jeux mathématiques sera lancée «prochainement» à Constantine, ont annoncé les organisateurs du séminaire de wilaya intitulé «la logique et les démonstrations mathématiques entre la réalité de l’enseignement et la méthode pédagogique». Des inspecteurs et des enseignants de cette matière travaillent depuis le début de l’année en cours aux préparatifs de cette compétition qui sera ouverte aux élèves de la cinquième année primaire jusqu’ aux élèves de terminale, a révélé à l’APS, le directeur de ce séminaire, Boudjemâa Abaidia. Cet ancien inspecteur de mathématiques aujourd’hui à la retraite a fait savoir que cette compétition sera organisée, au terme du premier trimestre, «de manière expérimentale» sous forme d’un championnat communal, avant d’être élargie «avant la fin de l’année scolaire» à tous les scolarisés de la wilaya de Constantine, faisant part de la perspective d’en faire «une compétition nationale à l’avenir». Le but d’organiser un tel championnat est de «pousser les élèves à aimer les mathématiques et repousser leurs appréhensions quant à cette matière mais également de détecter des talents susceptibles de représenter l’Algérie dans des compétitions internationales à l’instar des Olympiades internationales de mathématiques», a-t-il ajouté.

Le chiffre du jour : 105
L’assaut a été donné depuis l’extérieur de cette prison de l’État de Paraïba par des complices extérieurs lourdement armés. Les autorités locales annoncent un mort. Source, une évasion de masse. Au moins 105 détenus d’une prison de haute sécurité de l’État de Paraïba, dans le nord-est du Brésil, se sont évadés tôt lundi 10 septembre après un assaut depuis l’extérieur de complices lourdement armés qui a fait un mort, ont annoncé les autorités locales. D’après l’administration pénitentiaire de Paraïba (Seap), 41 prisonniers avaient été capturés lundi à la mi-journée dans cette ville de 700 000 habitants quadrillée par la police et où plusieurs écoles et centres médicaux sont restés fermés par mesure de sécurité. « Des hommes lourdement armés ont forcé l’entrée principale (de la prison) après un échange de tirs avec des agents pénitentiaires et des policiers », a expliqué la Seap dans un communiqué.