EN : Sofiane Hanni confirme ses contacts avec Mansouri

S’étant illustré tout au long de l’année 2015 avec à la clé le titre honorifique du joueur le plus influent du championnat de Belgique, avec 16 buts et 6 passes décisives, Sofiane Hanni, le milieu offensif du FC Malines, veut poursuivre sur sa lancée. Il revoit désormais à la hausse en traçant comme objectif de rejoindre la sélection algérienne et s’offrir un contrat dans un club de la Liga espagnole.
«Pour 2016, mon souhait le plus cher est de rejoindre la sélection algérienne dans les prochains mois. Je veux aussi jouer en championnat d’Espagne. C’est un championnat très technique qui me sied parfaitement», déclare le joueur qui vient de fêter ses 25 ans, et dont le parcours footballistique est quelque peu étrange. En effet, lorsqu’il a été promu en équipe première du FC Nantes en 2011, le joueur n’a pas été retenu par l’entraîneur des Canaris, il a été ainsi contraint de quitter la France pour s’exiler en Turquie. Une expérience de trois ans en deuxième division de ce pays, lui a permis de gagner en expérience et en maturité, avant de franchir un autre palier en atterrissant au cous de l’été 2014 en Belgique, plus exactement à Malines, un club de l’élite pour lequel il avait signé pour trois ans. Après une première saison d’apprentissage, mais pendant laquelle il a néanmoins réussi à tirer son épingle de jeu, Hanni est passé à la vitesse supérieure cette saison, comme l’attestent du reste ses 9 buts marqués jusque-là en championnat, faisant de lui le deuxième meilleur buteur actuel de cette compétition.Un parcours devant lequel l’entraineur de la sélection algérienne, Christian Gourcuff, n’est pas resté insensible. La preuve, il a chargé son bras droit, Yazid Mansouri, de suivre de plus près l’ancien Nantais. Chose faite, puisque le capitaine des Verts lors des années 2000, s’est déjà rendu à Malines à trois reprises cette saison. Il est également en contact permanent avec le joueur, comme le révèle ce dernier.«Je crois que c’est logique de commencer maintenant à avoir cette ambition de porter le maillot de son pays. C’est une fierté pour tout joueur d’avoir un tel privilège. J’estime que j’ai beaucoup progressé et cela me permet de postuler à une place parmi les Verts. Certes, je n’au jusque-là aucun contact avec la Fédération algérienne de football, mais je sais que l’entraîneur national, Christian Gourcuff, qui me connait déjà pour avoir fait des tests à Lorient lorsqu’il y était l’entraîneur, me suit de très près. La preuve, je suis en contact permanent avec son adjoint Yazid Mansouri, qui m’appelle au téléphone et qui m’a aussi supervisé à deux ou trois reprises cette saison. J’espère qu’il a transmis un bon rapport sur moi», dit-il.
Hakim S.