Le Koweït rappelle son ambassadeur à Téhéran

Le Koweït a rappelé mardi son ambassadeur à Téhéran pour protester contre l’attaque ayant visé des missions diplomatiques saoudiennes en Iran, devenant le quatrième pays arabe du Golfe à rompre ou à réduire ses relations avec la République islamique d’Iran. L’attaque est « une entorse flagrante aux accords et aux normes internationaux et une grave violation des engagements de l’Iran pour la sécurité des missions diplomatiques et la protection des diplomates », indique un communiqué du ministère koweïtien des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle Kuna. L’Arabie saoudite avait été le premier pays arabe du Golfe dimanche à rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran, après l’attaque de son ambassade et d’un consulat en Iran.