Gambie-Algérie Brahimi

En attendant de retrouver son football : L’équipe nationale retrouve son âme

Certes, tout le monde est unanime à dire que le nul ramené par la sélection algérienne lors de son déplacement à Banjul avait un goût de défaite, mais il n’en demeure pas moins que ce match joué de surcroit dans des conditions extra-sportives très difficiles pourrait constituer un nouveau point de départ pour les Verts.

C’est surtout cette âme que l’équipe nationale commence à retrouver, grâce notamment à ce changement intervenu à la tête de la barre technique. Djamel Belmadi est le cinquième entraîneur engagé en l’espace d’un peu plus de deux ans après respectivement, Rajevac, Leekens, Alcaraz et Madjer, et il a cet avantage d’être le seul parmi tous ces techniciens qui se sont succédés à la barre technique du ‘’Club Algérie’’ à avoir réussi à faire d’emblée l’unanimité autour de lui.
Un avantage que Belmadi doit exploiter à bon escient, car même après ce semi-échec de ses poulains en terre gambienne, personne ne s’est empressé pour le descendre en flammes.
Il faut dire aussi que les propos de l’ancien attaquant de l’OM après la rencontre illustrent également cette mentalité de gagneur avec laquelle il est revenu en sélection et qu’il veut inculquer à ses poulains.
En effet, le successeur de Madjer s’est déclaré déçu par le résultat, rappelant qu’il s’était déplacé à Banjul avec la ferme intention de revenir avec les trois points de la victoire. Pour autant dire, Belmadi a été consolé par cet état d’esprit ayant marqué ses joueurs dans ce déplacement, un état d’esprit qui lui pousse désormais à aborder l’avenir avec un point d’optimisme.
Pour son premier match à la tête de la sélection, Djamel Belmadi a réussi à prendre un point du déplacement en Gambie. Un bon point de pris mais certains joueurs ont laissé perplexes de par leur manque d’engagement, né des conditions dans lesquelles s’est jouée la rencontre. «Lorsque le match a été retardé, j’ai mis les joueurs devant leurs responsabilités, en leur demandant s’ils étaient capables de jouer dans de pareilles conditions. Je leur ai même dit que si certains ne pouvaient être confiants par rapport à l’insécurité ils pouvaient céder leurs places, mais ils ont tous répondu qu’ils voulaient jouer et je les ai félicité pour leur courage.». voilà qui illustre donc cette grande envie des coéquipiers de Halliche de retrouver cette hargne de vaincre qui faisait jadis leur force.
Néanmoins, tout le monde sait que cela risque de ne pas suffire pour que les Fennecs renouent avec les bons résultats. L’aspect technico-tactique est très important dans ce registre, voire déterminant.
Or, d’après ce qu’on a vu dans ce match contre la Gambie, certains joueurs de l’équipe nationale, notamment certains cadres, sont toujours loin de leur niveau habituel, du moins le niveau qui est le leur lorsqu’ils évoluent dans leurs clubs respectifs. Ces joueurs sont tous simplement censés se ressaisir s’ils veulent garder leur statut de titulaire, car une chose est sûre, Belmadi peut ne pas être patient avec eux pour longtemps.
Hakim S.