12.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

ÉLUE, HIER, MEMBRE NON PERMANENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU POUR LA PÉRIODE 2024-2025 : L’Algérie parmi les puissants du monde

L’admission de l’Algérie dans le cercle très fermé des décideurs de ce monde reflète son statut de leader et le respect dont elle jouit dans le concert des Nations. Cette consécration est le résultat d’un laborieux travail mené par la diplomatie algérienne sous la direction du président Tebboune.

C’est fait, l’Algérie a été élue, hier, à New York, par l’Assemblée générale de l’ONU, comme membre non permanent au Conseil de sécurité. Autrement dit, elle occupera un siège à la table des décideurs du monde pour la période 2024-2025. Son mandat sera entamé le 1er janvier 2024 et prendra fin le 31 décembre 2025. Si l’élection de l’Algérie à l’instance exécutive de l’ONU n’est pas une surprise sachant qu’elle avait brigué les mandats de 1968-1969, 1988-1989 et 2004-2005, son retour au Conseil de sécurité couronne la nouvelle orientation de la diplomatie algérienne qui, sous la direction et la vision du président Abdelmadjid Tebboune, a passé d’une période de longue léthargie pour retrouver l’âge d’or qui faisait autrefois sa fierté. À souligner que l’Algérie a été élue parmi cinq autres pays consacrant le renouvellement partiel de la composante non permanente du Conseil de sécurité, à savoir : la Sierra Leone, la Corée du Sud, la Guyana et la Slovénie. Quelques mois plus tôt, l’Algérie a été adoubée par l’Union africaine, la Ligue arabe, l’Organisation de la conférence islamique et bien des pays amis parmi les Non-alignés. À souligner que cette élection intervient quelques jours après le déplacement du chef de la diplomatie nationale, Ahmed Attaf à New-York, et lequel, chargé par le président de la République de cette mission, a effectué une série de rencontres de haut niveau, dont notamment le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans le cadre de la promotion de la candidature de l’Algérie soumise il y a une année de cela.

Un succès diplomatique
Réagissant quelques instants après avoir été proclamée membre non permanent du Conseil de sécurité, l’Algérie s’est félicitée de cette prouesse diplomatique retentissante. Un « succès diplomatique qui confirme le retour de l’Algérie nouvelle sur la scène internationale » et « traduit la considération et l’estime » dont bénéficie le président Tebboune, de la part de la communauté internationale, lit-on dans un communiqué de la présidence de la République. « Cette élection, qui est à inscrire à l’actif de la politique étrangère de notre pays, traduit la considération et l’estime dont bénéficie le président de la République Abdelmadjid Tebboune, de la part de la communauté internationale et reflète sa reconnaissance pour sa contribution en faveur de la paix et de la sécurité internationales », souligne le texte. Et de poursuivre que « ce succès diplomatique confirme bien le retour de l’Algérie nouvelle sur la scène internationale et entérine la vision et approche du président de la République pour la préservation de la paix et la sécurité dans le monde, fondées sur la coexistence pacifique, le règlement pacifique des différends et la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays dans le cadre d’une politique étrangère qui puise ses principes, ses valeurs et ses idéaux de notre guerre libératrice ». « Cette politique étrangère bénéficie aujourd’hui d’un cap et d’une vision qu’elle doit au président Abdelmadjid Tebboune. Le Chef de l’État l’a également dotée d’un projet global et cohérent qui s’attache indissolublement à la défense des intérêts nationaux sous toutes leurs formes et en toutes circonstances », indique-t-on de même source. « Après avoir assumé avec un grand succès la présidence du Sommet de la Ligue arabe, cette élection dans l’organe principal des Nations unies, garant du maintien de la paix et la sécurité internationales, confère à notre pays une responsabilité particulière en participant, au sein du Conseil de sécurité au processus décisionnel mondial, une occasion renouvelée pour notre pays de réaffirmer ses principes-valeurs et de partager sa vision sur les questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil dans le domaine de la paix et de la sécurité internationales ».

Le multilatéralisme pour consacrer la paix
Selon le communiqué de la Présidence, l’Algérie, « qui ambitionne d’apporter sa contribution à l’action du Conseil de sécurité, est déterminée à focaliser ses efforts pour le renforcement de la paix et la sécurité internationales et d’un multilatéralisme revigoré avec des grands partenariats, la promotion des principes et valeurs du non alignement ainsi que la poursuite de la lutte antiterroriste et la promotion de la participation des femmes et des jeunes à ces efforts internationaux ». « L’Algérie veillera également à porter la voix des pays arabes et africains et à assurer la défense des intérêts stratégiques communs sur les différentes questions relevant des compétences du Conseil de sécurité », a-t-on assuré. « L’Algérie saisit cette très heureuse occasion pour exprimer ses remerciements et sa gratitude à l’Union africaine, à la Ligue des États arabes et à l’Organisation de la coopération islamique pour le parrainage précieux de sa candidature. Elle leur renouvelle sa détermination inébranlable et inaltérable à défendre toutes leurs causes légitimes et à promouvoir toutes leurs attentes et toutes leurs aspirations au sein du Conseil de sécurité ». Elle « adresse les mêmes remerciements et exprime la même reconnaissance à l’ensemble des États membres des Nations unies qui l’ont honorée de la confiance et l’ont distinguée en favorisant son accession à l’organe auquel ils ont confié la noble mais lourde mission de maintenir la paix et de préserver la sécurité internationale », conclut le communiqué.
Farid Guellil

Related posts

CHENGRIHA INAUGURE DES UNITÉS D’APPROVISIONNEMENT À DJELFA : Le Corps de bataille de l’ANP carbure à fond

courrier

CNLTD : le MSP pendu aux lèvres de Bouguerra

courrier

LA RUPTURE APRÈS SON BELLICISME À L’ÉGARD DE L’ALGÉRIE : Le Maroc reçoit un retour de flamme

courrier

LE VICE-PDT DE LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE PHARMACEUTIQUE SALUE LA COUVERTURE DE 70% DE NOS BESOINS EN MÉDICAMENTS : « Le modèle de l’Algérie, un exemple à suivre »

courrier

3E JOUR DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE : Les têtes d’affiche se mettent de l’avant

courrier

ÉMISSION « MA WARAA EL-DJOUDRANE » : L’ARAV avertit de nouveau Ennahar TV

courrier