ANP

ELLE JUGE LA TRANSITION D’UN CHOIX «AVENTUREUX» POUR UNE SORTIE DE CRISE : L’ANP réaffirme son attachement à la voie électorale

Dans sa livraison de juillet, la revue El-Djeïch, organe d’information de l’ANP, a souligné l’attachement de l’Institution militaire aux solutions légales et constitutionnelles débouchant sur l’organisation d’élections présidentielles dans les plus brefs délais. Seule voie de solution maintenue par l’ANP et qui devrait permettra à l’Algérie de surmonter la grave crise qu’elle traverse.

Dans ce contexte, l’ANP a affirmé que «c’est une position de principe qui ne saurait, en aucun cas, être remise en cause et une option nécessaire qu’impose une des règles essentielles de la démocratie». Une démarche qui balisera, selon elle, «la voie à l’édification de l’Algérie de demain sur des fondements solides, la conduire vers des horizons plus sûrs» et qui «démontrera, en même temps, ce que le Haut commandement de l’ANP n’a eu de cesse d’affirmer ; à savoir : qu’il ne nourrissait aucune ambition politique, contrairement aux assertions tendancieuses et mensongères de certaines voix», souligne la revue de l’ANP.
Ce même éditorial relève, en outre, que «l’Armée continuera d’avancer sur la voie qui mènera à la concrétisation de la volonté populaire, conformément à l’engagement qu’elle a pris d’œuvrer à ce que la crise que traverse le pays soit surmontée, afin de renouer avec le processus électoral et s’en remettre aux urnes pour l’élection d’un président de la République ». En ajoutant « et de barrer ainsi la route à ceux qui revendiquent une période de transition qui constitue, à n’en pas douter, un choix aventureux qui n’a d’autre finalité que d’ébranler la stabilité du pays et de le plonger dans des futilités, sources de déviations et d’égarements dont il serait difficile d’en sortir» indique la source.
D’une autre part, la revue a compté les réalisations du commandement de l’ANP depuis le 22 février : «Les réalisations concrétisées jusqu’à présent par notre Commandement, qu’il s’agisse de la lutte contre la corruption, d’accompagner le peuple, de respect de la Constitution ou d’encouragement du dialogue entre toutes les parties» cite-t-elle. Est en lui-même indique la même source, «un acte patriotique grandiose qui reflète le souci de l’Institution militaire, de son Commandement, de barrer la route à tous les «Don Quichotte» chargés de la mission de proposer des solutions importées et de concrétiser des agendas néfastes enrobés dans des terminologies et expressions douteuses». «C’est le vœu de la bande, de ses têtes et de tous ceux qui leur vouent allégeance», précise la revue.
Pour El-Djeich, c’est ainsi que se traduit « le souci de l’Institution militaire de l’impératif de respecter la Constitution du pays et d’appliquer les lois en vigueur, pour barrer la voie à tous les opportunistes, arrivistes et traitres qui tentent de brouiller les efforts des fidèles fils de l’Algérie et les empêcher de servir leur patrie».
En ajoutant enfin : «Notre peuple continuera de préserver son unité, sa cohésion et sa haute conscience des manœuvres et complots ourdis contre lui, malgré les tentatives désespérées d’infiltrer ses marches pacifiques légitimes par une poignée de traîtres qui tentent vainement de semer les graines de la discorde et de la division au sein du peuple uni et de porter atteinte aux valeurs de l’Algérie et de sa glorieuse Révolution» conclut la revue dans son 672e numéro.
S. Oubraham