FFS

ÉLECTIONS LOCALES : Le FFS décidera vendredi prochain s’il participe

Le premier secrétaire du parti du Front des forces socialistes (FFS), également président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé, jeudi dernier, sur sa page Facebook que l’instance présidentielle du parti « vient de convoquer une session extraordinaire du conseil national du FFS pour le vendredi 10 septembre 2021 à partir de 09h30 » au siège national du parti ». La même source a fait savoir que l’ordre du jour du conclave extraordinaire des membres du conseil national du FFS portera « sur la situation politique ». Il est à s’attendre que cette réunion fera le tour de table sur de nombreuses questions liées à la situation politique du pays, sur fond de l’actualité rythmant la scène nationale, notamment après les actes criminels des incendies commis contre les populations en contact direct avec le tissu forestier et les animateurs de la culture de la terre et du secteur de l’agriculture dans diverses régions du pays , dont Tizi-Ouzou ainsi que le rendez-vous électoral des locales prévu le 27 novembre prochain. Dans sa réaction aux évènements tragiques suite aux incendies criminels et le crime odieux, par le lynchage mortel du jeune Djamel Bensmaïl,  le FFS a appelé le peuple algérien à «s’unir et à resserrer les rangs dans ces moments difficiles » l’invitant « à poursuivre cet élan de solidarité et à ne pas céder face aux campagnes malveillantes qui visent à semer la peur et la discorde parmi le peuple d’une seule nation». Il est à rappeler que le FFS avait décidé, lors des dernières législatives de ne pas prendre part pour l’élection de la première assemblée nationale, sous le règne de la nouvelle constitution, posture qui ne sera pas la même vraisemblablement, pour le scrutin des locales.
Pour rappel l’ancien cadre dirigeant du FFS Samir Bouakouir, actuellement conseiller politique de son premier secrétaire a plaidé en faveur de la participation du FFS aux dernières législatives, mais la décision de la direction en a été autre avec la pression des militants du parti.
R. N.