Éducation : Benghebrit veut révolutionner l’enseignement des maths

Il s’agirait pour la ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghebrit, de faire appel plus à la réflexion qu’à la mémorisation. La révision de la méthode de l’enseignement des mathématiques en Algérie est une nécessité, a plaidé la même responsable. En effet, Benghebrit, qui a assisté à un cours de préparation des élèves aux olympiades des mathématiques au lycée de Kouba, a insisté sur l’impératif d’engager une réflexion à même de revoir la méthode de l’enseignement des mathématiques depuis le cycle primaire. Elle a précisé dans ce sens que les olympiades sont une occasion pour remettre en question l’enseignement des mathématiques dans notre pays, et en particulier au démarrage, à l’école primaire. Benghebrit a, en outre, déploré que la méthode actuelle de l’enseignement des mathématiques soit atteinte de la maladie de la mémorisation, relevant la nécessité de faire appel plus à la réflexion, aux capacités de la réaction immédiate, et la mise en lien d’un certain nombre de faits et de facteurs. Elle a également souligné l’importance de donner à la filière des mathématiques sa véritable place, regrettant que très peu d’élèves optent pour cette filière dans leur cursus scolaire, par peur de ne pas pouvoir aller vers la spécialité qu’ils souhaiteraient pour les études supérieures.
Elle a, à cet égard, rassuré, quant à la diversité des spécialités qui s’offrent aux bacheliers en mathématiques, rappelant que 3% seulement des candidats au Baccalauréat de la session 2014-2015 avaient concouru en filière maths, un taux qu’elle a qualifié «d’extrêmement faible». La ministre a expliqué que son actuel objectif était de réviser les programmes de mathématiques, augmenter le nombre d’élèves dans cette spécialité et en même temps avoir des récompenses dans les compétitions internationales. Revenant sur les olympiades qui sont, selon elle, un indicateur de performance en mathématiques, Benghebrit a relevé qu’ils supposaient une préparation, rappelant que la participation de l’Algérie, l’année dernière à cette compétition tenue en Thaïlande, a été sanctionnée par quatre récompenses sur les six participants.
La ministre, dont la présence au cours, hier, avait objectif d’encourager les participants, a émis le souhait de voir l’Algérie décrocher de meilleures récompenses à la prochaine édition des olympiades. Elle a relevé que, cette année, les élèves de 4e année du cycle de l’enseignement moyen et les trois paliers du cycle secondaire avaient été impliqués au concours, contrairement à l’année dernière, où seuls les élèves du lycée mathématiques y avaient participé. à rappeler que quelque 800 élèves de vingt-quatre wilayas avaient participé le 19 septembre dernier, au test national, et les 66 meilleurs, dont trente-quatre filles, bénéficient actuellement d’une session de formation accélérée au lycée des mathématiques, assurée par un coach international et suivie par des inspecteurs de mathématiques. Un deuxième stage aura lieu pendant les vacances d’hiver, un troisième au printemps et un quatrième juste avant les olympiades. Un concours est organisé après chaque stage, six élèves seulement seront retenus à la fin. Les olympiades des mathématiques sont organisées par International Mathematics organisation (IMO), et chaque année un pays est désigné pour abriter ce concours. Des olympiades sont également organisées dans d’autres disciplines. L’année dernière, l’Algérie avait été classée au concours qui avait eu lieu en Thaïlande, 62e sur 114 pays participants. Parmi ses six participants, quatre ont été récompensés par une médaille en argent et en bronze, et deux ont reçu des félicitations.
A. Naït Challal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>