Haraga

DRAME DE L’IMMIGRATION CLANDESTINE DE CAP DJINEDRAME DE L’IMMIGRATION CLANDESTINE DE CAP DJINET (BOUMERDÈS) : Cinq «haraga» rescapés devant la justiceT (BOUMERDèS) Cinq «haraga» rescapés devant la justice

Les cinq rescapés de la catastrophe  survenue la semaine passée au large de la côte de Cap djinet à l’est de Boumerdès  ont été présentés hier, devant le juge d’instruction près du tribunal de Dellys pour répondre des faits d’inculpation relatifs à leur  participation et leur implication  dans la tentative  d’immigration clandestine.

Il s’agit des rescapés du drame survenu la semaine écoulée  où sept jeunes  ‘’haraga’’ ont été repêchés sans vie après que leur embarcation a échoué au large de la côte de Cap djinet après seulement 45 minutes de navigation.
L’intervention des Garde- côtes a permis de sauver 05 haraga, repêcher 07 corps alors que les recherches se poursuivent toujours  pour retrouver  les 05 autres portés disparus. Selon notre source, il s’agit de la tentative d’immigration clandestine qui a été organisée mardi dernier vers 22h00 à partir de la côte de la localité d’Ouled Bounoua à l’est de Cap djinet lorsque 17 jeunes harraga ont tenté une traversée vers l’autre rive de la méditerranée, mais leur barque a chaviré et a coulé après moins d’une heure de navigation à cause du mauvais temps survenu subitement a-t-on ajouté. Par ailleurs trois individus impliqués dans l’immigration clandestine ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur prés du tribunal de Bordj-Ménaiel. Les accusés  qui  sont originaires de la localité de  Ouled Bounoua à l’est de la commune côtière de Cap djinet sont poursuivis pour les chefs d’inculpation d’activité  et d’organisation   de l’immigration clandestine, de détention de matériels  destinés à la tentative illégale de quitter le territoire national  par  voie maritime. Les 03 accusés ont été arrêtés la semaine passée sur une  plage déserte  de la localité de Ouled  Bounoua à un moment où ils s’apprêtaient à organiser une tentative d’immigration clandestine  vers les côtes espagnoles.
Le matériel destiné à cette traversée a été saisi. Il s’agit entre autres d’un moteur d’une barque, des bidons d’essence et autres accessoires de traversée a-t-on indiqué
B. Khider