logements-aadl

destinés aux détenteurs de pré-affectations : Distribution «avant fin 2018» de plus de 1600 LPL à Constantine

Plus de 1 600 logements publics locatifs (LPL) sur un quota de 2 500 unités de même type faisant partie d’un important programme de résorption de l’habitat précaire (RHP), réalisés selon la formule de pré-affectation mise en œuvre localement depuis des années, seront distribués «avant fin 2018», a annoncé, dimanche, le chef de la daïra de Constantine, Azzeddine Antri. S’exprimant lors d’une conférence de presse, le même responsable qui a précisé que le reste de ce programme, soit 900 LPL, seront distribués «avant la fin du premier semestre 2019», a affirmé que la liste des bénéficiaires sera rendue public «avant la fin du mois d’octobre en cours», alors que le tirage au sort est programmé pour «le mois de novembre prochain». La réalisation de ces logements, destinés aux détenteurs de pré-affectations délivrées il y a quelques années (depuis 2012), a été achevé et il ne reste plus que quelques finitions en rapport avec les aménagements extérieurs, a fait savoir le même responsable, évoquant les conditions climatiques affectant de temps à autre la cadence des travaux. Les citoyens disposant de pré-affectations délivrées par l’administration locale il y a quelques années seront «graduellement pris en charge», a souligné le même responsable, citant à titre d’exemple la distribution depuis fin 2017 de plus de 4 000 LPL au profit de cette catégorie de demandeurs de logement. Avant cette date, des milliers d’autres citoyens disposant de pré-affectations ont été relogés, a rappelé le chef de la daïra de Constantine, affirmant qu’il ne reste que quelques 2 000 citoyens détenteurs de pré-affectations (entre 1 800 à 2 100) et ce dossier sera «définitivement clos» à Constantine.
À ce titre, le même responsable a indiqué que la liste des derniers bénéficiaires de logements à caractère social, dans le cadre des pré-affectations, sera rendue public «avant la fin du premier semestre 2019», puis ce sera au tour des demandeurs de logement ayant déposé leurs dossiers depuis 1991.
Les demandes de logements sociaux déposées auprès des services de la daïra de Constantine depuis 1991 n’ont été à ce jour «ni étudiées, ni triées», selon les déclarations de M. Antri.