Boudjemâa

Décès du moudjahid Salah Boudjemâa

Le moudjahid et ancien diplomate Salah Boudjemâa est décédé, dimanche à Washington (états-Unis), à l’âge de 88 ans des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès des proches du défunt. Né le 18 avril 1935 à Skikda, le défunt a rejoint très tôt les rangs de la révolution à la Wilaya II historique (Nord-Constantinois) et occupé différents postes de responsabilité avant d’être désigné responsable de la 4e région à la Wilaya II. Le défunt a travaillé aux côtés du commandant de la Wilaya II, le Chahid Zighoud Youcef. Le défunt a participé avec plusieurs moudjahidines à la préparation des attaques du Nord Constantinois le 20 août 1955 dans la région Zemane à Skikda. Au lendemain de l’indépendance, le défunt a poursuivi son parcours pour l’édification du pays en occupant plusieurs responsabilités au sein de l’Armée nationale populaire (ANP) avant d’être nommé ambassadeur de l’Algérie dans plusieurs pays, dont la Syrie, la Jordanie et le Liban. En cette douloureuse circonstance, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a adressé un message de condoléances à la famille du défunt et à ses compagnons d’armes, dans lequel il a loué les qualité et hauts faits du défunt durant la Guerre de Libération nationale et son dévouement dans le processus d’édification de l’Algérie indépendante.

Concours Media star 2018 de Ooredoo: dossier de candidature
Le concours est ouvert aux travaux publiés et diffusés entre le 12 mai 2017 et le 03 mai 2018. Les candidatures doivent être déposées au plus tard le jeudi 03 mai 2018 à 17h00.
- Le formulaire de candidature dûment complété
- Une photo d’identité récente
- Une copie de la carte professionnelle de presse ou une attestation de travail
- Un document justifiant la date de la publication (presse d’agence et médias électroniques) et de la première diffusion (radio et télévision) du travail soumis.
- Le travail: Presse écrite : coupures originales (datées) de journaux (articles, dessins de presse, photos et caricatures) et une version électronique sur support numérique.
- Médias électroniques et d’agence : version électronique de l’article ou du contenu multimédia sur support numérique.
- Télévision et radio: Enregistrements des programmes radiophoniques et télévisuels sur support numérique.

Colloque international sur le décollage économique au Moyen orient et en Afrique, les 10 et 11 avril, à El Bayadh
La deuxième édition d’un colloque international sur le décollage économique au Moyen orient et en Afrique se tiendra les 10 et 11 avril en cours à El Bayadh, a appris l’APS des organisateurs. Le président du colloque, l’universitaire Benallal Belkacem, a indiqué que cette rencontre, organisée à l’initiative de l’institut des sciences économiques, commerciales et de gestion du centre universitaire d’El Bayadh en collaboration avec la Pépinière des entreprises, verra la participation de 80 enseignants en économie et finances d’Algérie, du Maroc, de France, de Libye, de Jordanie et de Palestine. Les spécialistes aborderont la situation économique dans les pays du Moyen orient et de l’Afrique du nord, les entraves au développement et les moyens pour réaliser une relance économique globale et durable sans la dépendance aux ressources souterraines, a-t-on souligné.
Le colloque, dont les thèmes seront soumis à débats, constituera une occasion pour les participants d’échanger les points de vue sur les questions liées au développement économique dans les pays de l’Afrique du nord et du Moyen orient, a indiqué M. Benallal.

Le porte-parole du Conseil de sécurité US claquera la porte
Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, Michael Anton, a annoncé son intention de quitter l’administration du président américain Donald Trump, a déclaré dimanche la Maison Blanche dans un communiqué. «Chaque jour au travail avec Michael était une bonne journée et il va nous manquer», a indiqué la secrétaire chargée de la presse à la Maison Blanche, Sarah Sanders, dans un communiqué publié dimanche, sans préciser pour quelle raison et à quelle date M. Anton quittera son poste. Cette annonce est survenue la veille de la prise de poste de John Bolton, en tant que troisième Conseiller à la sécurité nationale de l’administration Trump. Le départ de M. Anton est le dernier d’une série de changements du personnel au sein de l’administration Trump. Le 22 mars, la Maison Blanche a annoncé le départ du conseiller à la sécurité nationale, H. R. McMaster.

Hommage à Cheikh Belhaddad, l’artisan de l’insurrection de 1871
Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche à Seddouk (Béjaïa) pour rendre hommage à Cheikh Belhaddad, figure de proue de l’Insurrection contre le colonialisme en 1871, et évoquer la date du 8 avril coïncidant avec le début d’une large révolte populaire conduite à son initiative et qui, rapidement, s’est étendue dans une large partie du territoire, notamment au centre et à l’est. Des conférences sur sa vie et son parcours, des tournois sportifs, une projection de films ont marqué ce regroupement auquel a assisté une forte délégation d’adeptes de la confrérie Rahmania venus de plusieurs wilaya du pays et ponctué par une cérémonie de dépôt d’une gerbe de fleurs sur sa tombe et celui de ses enfants El Aziz et M’hand, acteurs prépondérant de cette révolte, avec Cheikh El-Mokrani et Cheikh Boumezrag. En cette date souvenir, Cheikh Belhaddad, devait mener solennellement au marché hebdomadaire de Seddouk, la révolte contre l’occupant. Après une forte harangue devant des milliers de personnes, il appela à porter les armes et se ragaillardir de courage contre l’ennemi qu’il fallait impérativement bouter hors du pays. « Nous allons jeter l’ennemi à la mer comme je jette aujourd’hui ma canne à terre », s’est-il alors exclamé, en joignant le geste à la parole. Et, depuis, le soulèvement a pris forme et s’est renforcé, mobilisant dans son sillage des centaines de milliers de personnes. Cheikh Belhaddad, déjà arrivé à un âge avancé, plus de 80 ans, n’avait pas pris les armes, mais avait guidé la révolte en chef spirituel, étant le chef suprême de la confrérie Errahmania, imam et érudit en théologie, laissant la stratégie militaire à ses deux enfants (El aziz et M’hand) et Cheikh El Mokrani qui, tous trois à la tête d’un contingent de 300 000 hommes représentant 250 tribus, ont mis à mal des mois durant les forces coloniales. En juillet 1871, il a été arrêté. Et en avril 1873, il a été condamné et emprisonné à la prison de Coudiat à Constantine pour cinq ans. Au bout de cinq jours, il rendit l’âme. Il avait alors 83 ans et sa révolte ne s’est jamais éteinte. Cycliquement des mouvements de même nature, mais dans une proportion moindre, en prenant à chaque fois le relais jusqu’à Mai 1945 et le déclenchement de la guerre de libération en novembre 1954, qui sonna le glas du colonialisme.

Quatre narcotrafiquants interceptés à Tlemcen et Béchar
Quatre narcotrafiquants ont été interceptés dimanche à Tlemcen et Béchar par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également saisi 184 kg de kif traité, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire ont intercepté, le 8 avril 2018, quatre narcotrafiquants et saisi 184 kilogrammes de kif traité à Tlemcen (2e Région militaire) et Béchar (3e RM)», précise la même source. Par ailleurs, à In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar (6e RM), des détachements de l’ANP «ont saisi un camion, trois motocyclettes, dix tonnes de ciments, une tonne de denrées alimentaires et divers outils d’orpaillage», alors que d’autres détachements «ont saisi à Ouargla et El Oued (4e RM)
7 199 unités de différentes boissons». Par ailleurs, «treize immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Tlemcen», rapporte également le communiqué.