13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

DE PLUS EN PLUS DE TRANSFERTS ILLICITES DE DEVISES VONT VERS ISTANBUL, DUBAÏ ET LE QATAR : Eldorados ou paradis fiscaux pour Algériens ?

À la dilapidation généralisée de l’argent public au niveau interne s’ajoute le phénomène, pas aussi des moindres, de transferts illicites de devises vers l’étranger. Il y a deux jours, en effet, l’expert en économie Mohamed Cherif Benmihoub fait des révélations qui donnent des sueurs froides : depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir jusqu’à sa chute, 30% des dépenses publiques ont été détournées. Rien que ça ! L’autre saignée dans le fonds de ressources nationales reste sans doute le transfert des devises vers des pays étrangers. Si les montants saisis par la Police des frontières et les services des Douanes varient d’un trafiquant à un autre, la destination finale des fonds laisse supposer deux options : soit un asile pour riches, soit des territoires où la législation fiscale est favorable. La dernière tentative en la matière, déjouée , s’est déroulée hier, à l’Aéroport international d’Alger. En effet, des agents des douanes ont saisi deux montants en possession de deux personnes : l’un estimé à 30 000 euros (environ 1,2 milliard de centimes) et un autre de l’ordre de 16 000 dollars américains. Le premier mis en cause dans cette affaire est un passager algérien, rentré de Tunis, et qui était sur le point de rejoindre Istanbul. Quant aux deuxième, également Algérien, il allait quitter le pays à destination de Dubaï, capitale économique et royaume de luxe des Émirats arabes unis. Si l’année 2018 enregistre un pic en matière de transferts illégaux de devises étrangères hors du territoire national, la tendance de ce trafic prise depuis le début de l’année en cours risque d’aller vers la multiplication des tentatives, dont certaines oéchappent au dispositif de contrôle douanier. Ainsi, après interrogatoire des personnes incriminées, il est révélé que l’essentiel des destinations reste la Turquie, les Émirats arabes Unis et le Qatar, comme confirmé, hier à l’APS, par le directeur de l’information et de la communication à la Direction générale des Douanes, nationales, Djamel Brika.
Farid G.

OPÉRATIONS DÉJOUÉES PAR LES DOUANES
101 millions USD saisis en 2018
En 2018, la direction générale des Douanes, nationales avait créé une commission chargée de la lutte contre la fraude et le transfert illicite de capitaux vers et à partir de l’étranger. Un comité de veille et de suivi, chargé de suivre l’évolution des transferts en devises vers l’étranger, a été mis en place cette année par le ministère des Finances, dans le souci de renforcer la vigilance en matière de transactions financières avec le reste du monde. Ce comité est composé de hauts fonctionnaires du ministère des Finances, de représentants de la Banque d’Algérie (BA) et de représentants de la Communauté bancaire (ABEF). Face à l’augmentation des tentatives de transfert illicite de devises et dans le but de renforcer le contrôle sur les transactions financières avec le monde, la Direction générale des impôts (DGI) a instruit récemment (en date du 20 avril dernier) ses services de porter une attention particulière en matière de délivrance des attestations de transfert de fonds à l’étranger, en durcissant le contrôle en cas de soupçons. En 2018, les services des Douanes avaient relevé des infractions de change qui se sont soldées par une valeur globale des corps du délit de 11,785 milliards de DA (environ 101 millions usd), contre 8,73 milliards de DA (près de 78,66 millions usd) par rapport à 2017, en hausse en dinars d’environ 35%. Les mêmes services avaient constaté 507 infractions relatives à la législation et à la règlementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger, contre 485 infractions en 2017.
APS

Related posts

Sonelgaz : Lancement du e-paiement des factures d’électricité

courrier

Laksaci est revenu sur la question à l’APN : vers l’augmentation de l’allocation touristique

courrier

LES DÉPUTÉS ONT RÉAFFIRMÉ LEUR SOUTIEN À LA CAUSE DU PEUPLE SAHRAOUI : Pedro Sanchez recadré par le parlement espagnol

courrier

Le ministère de la Santé exclut une contamination liée à la consommation d’eau : «41 cas de choléra confirmés sur 88 suspectés»

courrier

MME BENHABYLES SUR LE PARTENARIAT AVEC LA CROIX-ROUGE CHINOISE : « Le CRA espère bénéficier de l’expérience de la CRC »

courrier

LE P/APW DE TIZI-OUZOU ÉVOQUE UN « CRIME ÉCONOMIQUE » : SOS… l’ENIEM en détresse

courrier