???????????????????????

dangers de l’irrigation des cultures agricoles à partir des eaux usées : Lancement d’une caravane de sensibilisation à Constantine

Une caravane de sensibilisation a été lancée à Constantine pour sensibiliser sur les dangers de l’irrigation des cultures agricoles à partir des eaux usées.

La caravane, dont le coup d’envoi a été donné à partir des communes de Hamma Bouziane et Didouche Mourad, à l’initiative de la Direction des services agricoles en collaboration avec les Directions de la santé, des ressources en eau, le bureau de wilaya de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) et la Chambre de l’agriculture, s’inscrit dans le cadre de «la lutte contre les maladies à transmission hydrique et contre l’irrigation des cultures agricoles avec les eaux usées», selon les organisateurs. À l’occasion, le secrétaire de wilaya de l’union nationale des paysans algériens, Slimane Aouane, a précisé à l’APS, que cette caravane qui se poursuivra jusqu’au 18 septembre en cours, sillonnera les 12 communes de la wilaya de Constantine avec pour objectif de «sensibiliser les agriculteurs quant à la nécessité d’éviter de recourir à l’irrigation des cultures agricoles à partir des eaux usées pour préserver la santé publique». Il a également souligné que «l’organisation de pareilles caravanes ne devrait pas être circonstancielle», plaidant dans, ce contexte, pour la «codification du processus d’irrigation afin d’éviter tout accident susceptible de nuire à la santé et à la sécurité des citoyens, en accordant, notamment le permis d’arrosage à chaque agriculteur avant la campagne de labours-semailles par le biais des organismes compétents». Au premier jour de son lancement, la caravane a ciblé les agriculteurs des communes de Hamma Bouziane et Didouche Mourad dont les terres agricoles sont situées à proximité d’eaux impropres à l’irrigation, auxquels des explications et des conseils ont été prodigués sur les dangers pouvant résulter de l’utilisation des eaux usées, d’autant que ces régions se caractérisent par la culture des fruits et légumes. Par ailleurs, sous la houlette du wali de Constantine, la Direction des services agricoles, la daïra de Hamma Bouziane, ainsi que le Groupement de wilaya de la Gendarmerie nationale, avaient détruit au cours de la semaine dernière, dix ha de cultures agricoles irriguées à partir des eaux usées, en sus de la saisie des équipements utilisés dans l’opération d’irrigation dont trois pompes à eau et des canalisations.