culture du Quinoa

Culture du Quinoa à Ouargla : Des résultats «encourageants»

L’expérience de la culture du Quinoa, une plante herbacée utilisée dans l’art culinaire, a donné des résultats « encourageants » ouvrant de larges perspectives à son extension, a indiqué jeudi la directrice de la ferme de démonstration et de la production de semences de Hassi-Benabdallah (Ouargla) relevant de l’Institut technique de développement de l’agronomie saharienne (ITDAS-Biskra).

Nouvellement introduite à titre expérimental, la culture du Quinoa, au niveau de la ferme de Hassi-Messaoud, a donné en 2018 un rendement de près de 32 qx/ha, soit « le meilleur cette année à l’échelle nationale et ce, depuis le lancement de l’expérience en 2015″, s’est félicitée Wafa Moussi, lors d’une journée de sensibilisation et de vulgarisation de cette plante tenue au niveau de la ferme de Hassi-Benabdallah. Selon Mme Moussi, la réussite de l’expérience de cette plante, connue pour ses propriétés riches en protéines (14 à 18%), et en acides aminées, et cultivable même dans un milieu aux conditions climatiques rudes, donne un indicateur positif pour le développement de cette culture par les agriculteurs locaux, comme nouveau produit à même de contribuer à la diversification nutritionnelle, en plus de sa généralisation à d’autres sols à forte salinité et faibles en ressources hydriques, notamment en zones arides et semi-arides. Les efforts focalisent sur le développement de cette espèce de plantes, sans composants glutineux, à travers l’encouragement des agriculteurs à lancer cette expérience, en leur expliquant les divers vertus et bienfaits nutritifs et thérapeutiques de cette plante très prisée sur le marché mondial, a-t-elle ajouté. Bien que cette plante s’adapte aisément avec les spécificités de la région, salinité et faible irrigation, peu d’agriculteurs, soit 10% seulement, ont manifesté un intérêt pour mener cette expérience, encore à ses débuts, préférant s’orienter vers la céréaliculture et les grandes cultures, a-t-elle encore fait avoir. La ferme de démonstration et de production de semences de Hassi-Benabdallah (15 km Nord d’Ouargla) s’attèle à accompagner techniquement les agriculteurs et à trouver les solutions à leurs préoccupations liées notamment aux rudes conditions climatiques, la salinité et la sécheresse, et ce par l’adoption de cette culture susceptible de leur ouvrir des perspectives prometteuses. Le Quinoa peut servir aussi bien en tant que source nutritionnelle (pseudo-céréale pour l’homme) que d’aliment de bétail (graines et feuilles), en plus de son exploitation dans l’extraction d’huiles nécessaires à la fabrication de produits cosmétiques, à l’industrie pharmaceutique et à l’art culinaire, a-t-on expliqué lors de cette journée de vulgarisation de cette plante tenue au niveau de la ferme de Hassi-Benabdallah.