magistrats

CORPS DES MAGISTRATS : Tebboune opère un mouvement partiel

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé à un mouvement partiel dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice et des présidents et  commissaires d’État près les tribunaux administratifs. C’est ce qu’a indiqué en effet un communiqué du ministère de la Justice dans lequel il est précisé que ce mouvement vise à insuffler une nouvelle dynamique au fonctionnement des juridictions et à promouvoir leur rendement en adéquation avec les  mutations nationales en cours, et ce, à travers la nomination de compétences judiciaires ayant fait leurs preuves dans la magistrature. Le mouvement dans le corps des présidents de cours de justice à donc concerné ; Kamel Hadj Mihoub  Sidi Moussa nouveau président de la Cour de Laghouat, Laid Boukhobza Cour de Biskra, Dahou Kada Cour de Bechar, Abdallah Khalfaoui à la Cour de Tamanrasset, Fethi Ahmed Kebir Cour d’Annaba, Lahcène Saadi à la Cour de Médéa, Abdelhafid Tebahriti à la Cour de Mostaganem, Menouar Antar à la Cour de Mascara, Abdelkader Mansour à la Cour d’Oran, Laid Belmaaziz à la Cour d’El Bayadh, Omar Kheffache à la Cour de Tindouf, Houari Ben Allal à la Cour de Tissemsilt, Mabrouk Mokadem à la Cour de Souk Ahras, Azzedine Larfi à la Cour de Mila, Ben Sekran Filali à la cour de Naama et enfin Hamid Chetah à la cour d’Aïn Témouchent. À noter en outre que le mouvement dans le corps des procureurs généraux près les cours de justice a concerné la Cour d’Adrar avec la nomination d’Abdelouahab Ismaïl, la Cour de Laghouat : Ibrahim Cherif, Cour d’Oum El Bouaghi : Chaker Kara, Cour de Biskra : Mahmoud Boulekssibat, Cour de Bechar : Tarek Latrech, Cour de Blida : Abdelmadjid Djebbari, Cour de Tamanrasset : Hamid Akssoum, Cour de Tlemcen : Noureddine Mahboubi, Cour de Saïda : Mohamed Maatallah, Cour de Skikda : Mohamed Mahdi Mouhoub, Cour d’Annaba : Farid Gouasmia, Cour de Médéa : Kamel Ghezali, Cour d’Ouargla : Fayçal Bendaas, Cour d’Illizi : Mabrouk Boumaali, Cour de Tindouf : Mohamed Benaouda, Cour de Khenchela : Lanouar Benmhidi, Cour de Souk Ahras:Moncef Benbelkacem,   Cour de Mila : Azzedine Tebib, Cour d’Aïn Témouchent : Zouhir Talbi, et enfin la Cour de Ghardaïa : Abdelkader Belatra.

Taher Mamouni, nouveau premier président de la Cour suprême
Il est à rappeler que Taher Mamouni a été installé lundi dernier par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tebbi, dans ses fonctions de premier président de la Cour suprême. La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence du président du Conseil constitutionnel, Kamal Fenniche, de la présidente du Conseil d’État, Farida Benyahia, ainsi que d’un nombre de responsables et de magistrats. S’exprimant lors de cette cérémonie, le ministre de la Justice avait affirmé que cette désignation s’inscrivait dans le cadre de la nouvelle dynamique enclenchée par le président Abdelmadjid Tebboune, laquelle vise à doter les établissements importants de compétences nécessaires afin d’opérer la rupture avec les anciennes pratiques de gestion.
Ania Nch