Somme de la Ligue arabe

STATUT D’OBSERVATEUR ACCORDÉ À ISRAËL AU SEIN DE L’UA : La Ligue arabe exprime son rejet

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, qui a pris part jeudi à la session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel, est resté focus sur la Palestine comme question figurant en tête de l’ordre du jour de cette réunion. Occasion pour le chef de la diplomatie nationale de rappeler les principes fondateurs de la Ligue arabe en termes de soutien à la cause palestinienne et de-là le rejet de toute entreprise allant saborder ces efforts, comme l’affaire d’octroi du statut d’observateur à Israël au sein de l’UA.

En ce sens, la Ligue arabe a exprimé son rejet à la décision du président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki, qui, par une décision unilatérale, a octroyé à l’entité sioniste le statut d’observateur de l’Union africaine. Autrement, la prise de position de Lamamra durant les travaux de cette réunion a fait mouche parmi ses homologues de pays arabes. Ainsi, ceux qui ont fait le choix aventureux de normaliser leurs relations avec Israël avaient été dans la cible du MAE algérien qui, aux côtés de six autres représentations diplomatiques permanentes accréditées à Addis Abeba, ont, début août dernier, exprimé officiellement leur décision de rejet dans une note saisissant la commission de l’UA.

En effet, le Conseil de la Ligue a exprimé ses regrets devant la « décision unilatérale » prise par Moussa Faki, qui avait reçu alors les lettres de créance de l’ambassadeur de l’entité sioniste en Éthiopie, donc l’adhésion d’Israël à l’Union africaine en tant que membre observateur.
F. G.