Conçus par « Likoul Algérie » et disponibles sur Youtube : Des sujets types pour s’entrainer au Bac-2018

Ceci n’est pas un scandale lié à une fuite quelconque de sujets avant le début des épreuves du Bac 2018. Mais, d’une nouveauté qui doit faire réjouir les candidats. En termes clairs, des sujets types conçus et disponibles gratuitement sur plusieurs supports internet, sont mis à leur disposition par la startup «Likoul Algérie», à l’effet de s’entraîner à cet examen décisif.
Ainsi, les postulants pour l’examen du baccalauréat désirant s’entrainer pour le jour «j», cette initiative est le fruit d’un travail mené par plusieurs professeurs. Ils ont convenu de soutenir les élèves et les aider à se préparer avant de s’attaquer aux examens.
En effet, c’est l’œuvre de la startup « Likoul Algérie », qui vient de lancer la deuxième édition de ce projet intitulé «Likoul live» qui consiste à venir en aide aux candidats du baccalauréat 2018.
Pour ce faire, des sujets du bac 2018 sont diffusés par cette startup sur youtube, facebook, et la plate-forme web de «Likoul Algérie» (www.likoul.dz) jusqu’au 14 juin prochain. Ils sont accessibles gracieusement pour les candidats. La conception de ces sujets est basée sur les points importants du programme de la troisième année secondaire. Autre nouveauté, les postulants au Bac 2018 auront la possibilité de discuter en live avec leurs enseignants propres sur youtube et les réseaux sociaux. Cette fonctionnalité permet de corriger les examens proposés grâce à des outils de communications interactifs, où les candidats pourront poser leurs questions aux enseignants tout le long du live. (www.likoul.dz/live)
Il convient de souligner que cette initiative ne concerne pas uniquement le baccalauréat. Récemment, la startup Likoul Dz a lancé un pareil programme au profit des candidats du BEM pour rééditer le projet de l’année passée.
Dans le détail, cette initiative se focalise sur la révision des chapitres qui auront plus de possibilité de figurer dans les épreuves du Baccalauréat 2018. L’objectif étant de corriger les lacunes et de rattraper le retard pour les élèves-candidats. Aussi, il s’agira de renforcer leurs connaissances en prévision de l’examen de fin d’année. Ceci, d’autant plus que l’année en cours a été marquée par plusieurs mouvements de grève à l’origine du retard accusé dans le programme scolaire.
 Amrouni Mohamed