Arrestation

Arrestation d’un individu pour collecte d’insuline gratuitement et sa revente à Constantine

La brigade économique et financière des services de police judiciaire de la sûreté de la wilaya de Constantine a arrêté un suspect pour collecte d’insuline auprès des bienfaiteurs afin de la revendre en utilisant des vignettes falsifiées, a-t-on appris, lundi, auprès de la cellule d’information et de communication de ce corps de sécurité. La même source a précisé que l’enquête dans cette affaire a été ouverte suite à des informations parvenues à la brigade économique et financière relevant que des individus collectent des médicaments pour le traitement de diabète (insuline) dans le cadre d’actions caritatives et les revendent. L’intensification des recherches et l’ enquête ont permis d’identifier un suspect, âgé de 31 ans, arrêté par la suite, a-t-on précisé, détaillant que la perquisition du domicile du mis en cause s’est soldée par la saisie d’une quantité importante d’insuline et d’autres médicaments, dont 550 boîtes de différents médicaments, 41 unités de bandelettes de tests glycémie et 682 boîtes de stylos à insuline plus 782 vignettes de médicaments et une calculatrice L’enquête a mené à une saisie totale de 1.273 boîtes d’insuline et de divers autres médicaments dont la valeur est estimée à prés de 7,5 millions de dinars. L’analyse préliminaire d’ échantillons de cette saisie par la direction locale de la santé, a révélé que certains médicaments devaient être conservés dans une chaîne de froid ininterrompue depuis leur production jusqu’à leur commercialisation, ce qui n’a pas été respecté et met en danger la santé de leurs utilisateurs. Après le parachèvement des procédures du dossier pénal à l’encontre de l’accusé, le mis en cause a été présenté devant le parquet dans l’affaire d’ « exercice d’une activité réglementée de production et de distribution de produits pharmaceutiques (médicaments) par des personnes non agréées par les autorités compétentes, fraude et escroquerie dans la vente de produits pharmaceutiques avec vignettes falsifiées.

Trois morts et deux blessés dans un accident de la circulation à Nâama
Trois personnes ont trouvé la mort et deux autres ont été blessées dans un accident de la route survenu dans la commune de Maghrar (wilaya de Nâama), a-t-on appris, hier, auprès des services de la Protection civile. Selon la même source, l’accident s’est produit, lundi soir sur l’axe de la RN6, au lieu-dit « Alka », à 10 km de Maghrar, suite au renversement d’une voiture, causant la mort de trois passagers sur les lieux de l’accident, âgés entre 6 et 76 ans, ainsi que deux blessés. Les dépouilles des trois victimes ont été déposées au service de la morgue de l’établissement public hospitalier  » Mohamed Boudiaf  » de la ville d’Aïn-Sefra et les deux blessés ont été pris en charge au service des urgences du même établissement, a-t-on indiqué. Les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ce drame.

Coupure d’eau potable dans plusieurs quartiers de la commune de Chlef
Une coupure dans l’alimentation en eau potable (AEP) est enregistrée, à partir de mardi, dans plusieurs quartiers de la commune de Chlef, a indiqué un communiqué rendu public par la cellule de communication de l’unité locale de l’Algérienne des eaux (ADE). Cette coupure d’AEP interviendra, à partir de mardi, au niveau des quartiers du siège de commune de Chlef, la cité Arroudj, la nouvelle ville de Chorfa, la nouvelle ville de Ben Souna, la cité des 500 logements IGECO, Hammadia, et la cité Chanio. Elle est due à des travaux de réparation d’une importante fuite d’eau au niveau de la conduite de distribution principale (de 160mm de diamètre) alimentant l’hôpital des sœurs Bedj, est-il signalé de même source. Cette fuite est actuellement en cours de réparation par les équipes techniques de l’ADE, a ajouté la même source, assurant de la reprise de l’AEP dés la fin de ces travaux, sans pour autant fixer de date pour ce faire.

Saisie de plus de 7 kilos de kif traité à Relizane
Les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Oued R’hiou (Relizane) ont saisi plus de 7 kilos de kif traité et arrêté une personne impliquée dans la commercialisation de cette drogue, a-t-on appris, hier, auprès des services de la sûreté de wilaya. La cellule de communication et des relations publiques de ce corps de sécurité a indiqué à l’APS que cette opération a eu lieu, dernièrement au niveau de la sortie nord de la ville de Oued R’hiou, lorsque l’attention des éléments de la police a été attirée par une personne en provenance de l’autoroute est-ouest et se dirigeant vers la ville en possession d’un sac. A la vue des policiers, l’homme s’est débarrassé de ce sac avant de prendre la fuite, a-t-on, précisé , ajoutant que le suspect a été arrêté, après une poursuite. Le sac abandonné par le fuyard contenait 73 plaquettes de drogue d’un poids total de 7 kilos et 650 gr, a-t-on fait savoir , soulignant qu’une procédure judiciaire a été entamée contre le suspect, qui a été présenté devant la justice.

Sûreté de wilaya d’Alger : 188 affaires traitées et 215 suspects arrêtés
Les services de la sûreté de wilaya d’Alger, représentés par la sûreté de la circonscription administrative de Rouiba, ont traité, durant le mois d’août, 188 affaires qui se sont soldées par l’arrestation de 215 suspects, a indiqué hier un communiqué des services de la sûreté de wilaya. Les services de la sûreté de la circonscription administrative de Rouiba ont, dans ce cadre, saisi 363 armes blanches prohibées, 134,04 grammes de cannabis, 741 comprimés psychotropes, une (1) bouteille de solution psychotrope, onze (11) téléphones portables et une somme de 297.110 DA, a précisé la même source. Après achèvement des procédures légales, les suspects ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent.

Le nouveau wali de Constantine Messaoud Djari prend ses fonctions
Le nouveau wali de Constantine, Messaoud Djari, a pris ses fonctions lundi, en remplacement d’Ahmed Abdelhafid Sassi, dans le cadre du mouvement partiel dans le corps des walis décidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. La cérémonie de passation des consignes s’est déroulée au siège de la wilaya en présence des autorités locales civiles et militaires et des représentants de la société civile.
Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie, Djari a affirmé sa « détermination à poursuivre les efforts pour hisser cette wilaya au rang des wilayas de premier plan, en mettant en place des bases solides pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens, qui sont au centre de tous les programmes de développement ».
Le nouveau wali a appelé les autorités locales et les forces vives dans la wilaya à intensifier les efforts pour améliorer le cadre de vie des citoyens et promouvoir l’investissement, soulignant la nécessité de travailler dans un « cadre de concertation » avec les citoyens et les représentants de la société civile pour consacrer la démocratie participative en vue d’atteindre les objectifs du programme prometteur du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Et d’ajouter que la promotion du développement local « n’est pas l’apanage du wali, mais la responsabilité de tous un chacun ».