fermes aquacoles

Aquaculture à Chlef : Prochaine réception de trois unités de conservation et conditionnement

Trois unités de conservation et de conditionnement de poissons issus de fermes d’élevage seront réceptionnées avant la fin de l’année 2019 dans la wilaya de Chlef, a déclaré lundi, le directeur local de la Pêche et des Ressources halieutiques.

La filière aquacole à Chlef, un domaine dans lequel la wilaya est leader national, sera renforcée vers la fin de l’année, par la réception de trois unités de conservation et de conditionnement de poissons issus de fermes d’élevage opérationnelles, au niveau du littoral de la région, a indiqué à l’APS Abderrahmane Abed. Ces trois unités, implantées respectivement dans les communes de Beni Haoua, Sidi Abderrahmane et El Marsa, permettront «le conditionnement et la conservation de poissons d’élevage de différents types conformément aux conditions d’hygiène et sanitaires en vigueur», a-t-il précisé. Le responsable a, également, souligné la contribution attendue de ces structures pour «une meilleure commercialisation de ces produits, tout en préservant le pouvoir d’achat du consommateur et en assurant les divers demandes». Toujours au titre des actions visant la promotion de la filière aquacole, M. Abed a signalé l’entrée en exploitation programmée, également, durant cette année, d’une «nouvelle unité de transformation de poisson». Le projet «est en attente du feu vert des services de la wilaya pour le lancement de son chantier», a-t-il indiqué, estimant qu’il s’agit là d’une «valeur ajoutée pour la wilaya de Chlef, qui ne dispose actuellement que d’une seule usine de transformation de sardines située à Ténès». Selon les chiffres fournis par la direction de la Pêche et des Ressources halieutiques, la production de la wilaya en poisson d’élevage a dépassé les 1000 tonnes, en 2018, avec une prévision de production de prés de 2.000 tonnes pour l’année 2019, suite à l’entrée en production d’une nouvelle ferme aquacole. Les fermes d’élevage à Chlef sont majoritairement dédiées à la production de moules et de daurades. à cela s’ajoute l’entrée en production, cette année, d’une ferme d’élevage de loup de mer. La wilaya compte actuellement six fermes d’élevage, dont trois ont déjà entamé l’étape de commercialisation de leurs produits, dans l’attente d’être rejointes, par les trois fermes restantes, après le parachèvement du cycle biologique de leurs poissons d’une durée d’une année. Dans un autre sillage, un accompagnement est assuré, au niveau de la wilaya, pour la création de fermes élevage de moules notamment, dans le cadre du Programme d’appui à la diversification de l’économie pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture (Diveco 2), initié par les pouvoirs publics en partenariat avec l’Union européenne.