ANP

APRÈS L’ATTENTAT TERRORISTE QUI L’A CIBLÉE À TIMIAOUINE : L’ANP promet une riposte « puissante et intransigeante »

En visite de travail et d’inspection, depuis jeudi, en 6e Région militaire, à Tamanrasset, le général-major Saïd Chanegriha, Chef d’État-major de l’ANP par intérim, a promis une riposte militaire énergique, à toute tentative terroriste menaçant de franchir la ligne des frontières du pays.

Il convient de souligner que la tournée du chef de l’ANP intervient quelques jours après l’attentat déjoué contre un détachement militaire à Timiaouine, à Bordj Badji Mokhtar, grâce au Djoundi Contractuel Benadda Brahim, lequel a donné sa vie pour sauver les siens.
Lors de ce déplacement dans le sud du pays, le chef de l’ANP a eu à superviser un exercice tactique, dénommé «Hoggar-2020», faisant appel à des munitions réelles, et lequel a été opéré au champ de tirs et de manœuvres à Hassi-Tiririne, relevant du secteur opérationnel de Ain Guezzam.
Cette démonstration militaire de force, qui se veut une réponse frontale à tout projet terroriste en vue, a impliqué les « Forces aériennes, des avions de transport et de ravitaillement en carburants, des avions de chasse, des hélicoptères d’appui-feu et des drones», détaille un communiqué du MDN. Ainsi,  la riposte des Forces de l’ANP aux terroristes, dans leurs tentatives « lâches et désespérées », sera « puissante et intransigeante », suite au « lâche attentat » terroriste ayant ciblé un détachement à Timiaouine, au début de cette semaine, a répliqué, de la fermeté d’un militaire, le général-major Saïd Chanegricha. Comme il a souligné « l’importance » de sa rencontre avec les cadres et personnels de l’ANP et de son « total soutien », après, notamment, le lâche attentat kamikaze qui ciblé un détachement de l’ANP.
« Sachez bien qu’au sein de l’ANP, nous vous traquerons pour toujours, et notre riposte sera plus impitoyable, car nous sommes les maîtres de cette terre ô combien précieuse, et nous sommes les maîtres du terrain, nous savons saisir le moment et l’endroit pour vous faire payer vos crimes abjects, et notre riposte sera puissante et intransigeante avec la force des armes et avec le pouvoir de la loi, jusqu’à votre totale et définitive éradication de cette noble terre, qui sera assainie de votre souillure et de vos crimes », a conclu Saïd Chanegriha, lequel a réitéré la reconnaissance de l’ANP et de l’Algérie envers le soldat Benadda Brahim, ainsi que ses condoléances à la famille du chahid.
Farid G.

IL A ÉVITÉ LE PIRE LORS DE L’ATTENTAT TERRORISTE DE TIMIAOUINE
Benadda Brahim honoré de la Médaille de Bravoure de l’ANP
Le jeune militaire en faction, mort en héros lors de l’attentat terroriste qu’allait exécuter un kamikaze à bord d’un véhicule bourré d’explosifS, le 9 février dernier, à Timiaouine, a été glorifié de la Médaille de Bravoure de l’ANP, et auquel son état-major, dirigé par le Général-major Saïd Chanegricha, a rendu les honneurs militaires et ceux de l’Algérie. En effet, le jeune soldat, mort chahid, et qui était chargé de contrôler l’accès vers la caserne où se trouve un détachement de l’Armée nationale populaire, a déjoué un attentat d’ampleur, lorsqu’il a réussi, au prix de sa vie, à empêcher le kamikaze de s’introduire pour faire actionner son engin explosif. L’acte de bravoure du soldat Benadda Brahim a permis de sauver plusieurs de ses pairs du détachement militaire. Ainsi, en signe de reconnaissance au haut fait d’arme du militaire et envers son sacrifice, Saïd Chanegricha, Chef d’état-major de l’ANP par intérim lui a décerné, jeudi dernier, à la 6e R.M, la Médaille de Bravoure en le gratifiant du mérite de l’armée. Autrement dit, « en guise de reconnaissance et de gratitude de la part du Commandement de l’ANP aux sacrifices du Chahid pour sa Patrie, l’Algérie ».
Le chef de l’ANP dira à ce propos que « suite au lâche attentat terroriste ayant ciblé ce détachement, au début de cette semaine, faisant tomber au champ d’honneur le Chahid Djoundi Contractuel Benadda Brahim qui a su, avec bravoure et vigilance, mettre en échec cette tentative désespérée et sauver ses camarades et son unité».
F. G.