PH. ANIS RAHMANI

«ACQUISITION D’AVANTAGES INDUS» ET «DÉTENTION DE COMPTES BANCAIRES À L’ÉTRANGER» : Le patron du groupe Ennahar placé en détention provisoire

Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokaddem, directeur général du groupe médiatique Ennahar, a été placé, dans la nuit de jeudi à vendredi (hier), en détention provisoire, sur ordre du juge instructeur près le Tribunal de Bir Mourad Raïs, selon les services judiciaires du parquet général d’Alger. Le patron de l’ « empire médiatique », auquel appartient la chaîne de télévision privée Ennahar TV et du journal arabophone Ennahar, a été arrêté par les services de sécurité dans l’après-midi de la journée de mercredi. Le mise en cause, selon un communiqué publié par le groupe médiatique, a été conduit à la brigade de gendarmerie de Bab Djedid, à Alger, où il a été maintenu en garde à vue jusqu’à sa présentation le lendemain, (soit jeudi), auprès du juge d’instruction près du Tribunal de Bir Mourad Raïs. Après s’être saisi de son dossier et l’avoir auditionné suivant les premiers éléments de l’enquête de la gendarmerie, Anis Rahmani est poursuivi pour deux chefs d’inculpation dans une affaire liée à «l’acquisition d’avantages indus» et «la détention de comptes bancaires à l’étranger», selon le même Tribunal. Dans la soirée d’avant-hier, plusieurs chaînes de télévision nationales ont relayé en boucle la vidéo de l’homme «controversé», lorsqu’il était apparu à sa sortie du tribunal de Bir Mourad Raïs, les mains ligotées par des menottes et accompagné de plusieurs gendarmes. Les mêmes images montraient le mis en cause en train d’être embarqué dans un fourgon de la Gendarmerie nationale et acheminé vers la maison d’arrêt de Koléa, à Tipasa. Le mis en cause sera maintenu en détention provisoire jusqu’à ce que la date de son procès soit fixée par cette instance judiciaire, où l’inculpé devra répondre aux accusations qui lui sont reprochées.
F. Guellil