Abatoir d'Alger

Approvisionnement en viandes rouges durant le Ramadhan : Les abattoirs d’Alger mobilisés pour éviter toute perturbation

Le directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya d’Alger, Noui Bouaziz a affirmé, jeudi dernier, que les abattoirs d’Alger étaient mobilisés pour éviter «toute éventuelle perturbation» en matière d’approvisionnement en viandes rouges durant le mois sacré du Ramadhan.

Répartis à travers les communes des Eucalyptus, d’El-Harrach et de Zéralda, les abattoirs de la capitale s’emploieront à éviter toute éventuelle perturbation en matière d’approvisionnement en viandes rouges durant le mois sacré, a indiqué à l’APS le même responsable, relevant que ces structures seront renforcées par l’ouverture, à titre provisoire et avant le mois sacré, d’un nouvel abattoir privé au niveau de la commune de Rouiba. Evoquant la fermeture, depuis quelques mois, de l’abattoir d’Hussein-Dey (Ruisseau), M. Bouaziz a assuré que cette mesure ne causera «aucune perturbation» dans l’opération d’approvisionnement, en viandes rouges, des différentes boucheries de la capitale, les abattoirs en exercice étant en mesure d’assurer les quantités produites par l’abattoir de Ruisseau. Il a fait état, dans le même cadre, de plusieurs mesures initiées au niveau des abattoirs d’Alger à l’effet d’éviter toute perturbation dans l’approvisionnement en cette matière, fortement demandée pendant le mois sacré, citant, à cet égard, la mise en place d’un système de permanence au niveau des unités d’abattage (jour et nuit). Relevant que la capacité théorique de production de ces unités était encore loin d’être atteinte, le même responsable a cité, à titre d’exemple, l’abattoir des Eucalyptus qui a fonctionné durant les huit derniers mois avec une capacité de production de 205 têtes de bétails (bovins et ovins) par jour, tandis que sa capacité réelle est de 600 têtes/jour. De même pour l’abattoir de Zéralda qui fonctionne avec une capacité de 23 têtes de bétails/jour alors que sa capacité réelle est de 90 têtes/jour, et celui d’El-Harrach qui peut atteindre une capacité de production de 150 têtes/jour. Pour ce qui est de l’abattoir de Rouiba, M. Noui a précisé que les services de la tutelle avaient donné des instructions en vue d’accélérer les mesures nécessaires pour garantir l’ouverture provisoire de cette unité durant le mois de Ramadhan et soutenir la filière des viandes rouges dans la wilaya, ajoutant qu’une commission ministérielle s’était déplacée à cette structure afin de relever toutes les insuffisances et faire en sorte de réunir toutes les conditions requises pour son ouverture. D’une capacité théorique de production de 900 têtes/jour, l’abattoir de Rouiba devra permettre d’assurer un approvisionnement continu en cette matière durant le mois sacré du Ramadhan. Le ministère de l’Agriculture avait annoncé la mise en place d’un programme d’approvisionnement du marché en viandes rouges de production nationale et d’importation qui devra répondre «largement» à la demande du mois de Ramadhan prochain. De son côté, le ministère du Commerce a indiqué qu’une «quantité de 185.991 tonnes de viandes rouge et blanche (locales, importées et congelées) sera disponible, le mois de Ramadhan prochain, à des prix accessibles pour tous».