Rentrée scolaire

ANNÉE SCOLAIRE 2020/2021 : Le calendrier des vacances arrêté

Le ministère de l’Éducation nationale a arrêté le calendrier des vacances et de la rentrée scolaires pour l’année 2020-2021, cette dernière devant débuter, à travers tout le territoire national, le 21 octobre 2020 pour le cycle primaire et le 04 novembre 2020 pour les cycles moyen et secondaire. Selon un communiqué du MEN rendu public dans la soirée de dimanche, les vacances d’hiver commenceront à partir du jeudi 28 janvier 2021 jusqu’à samedi 06 février 2021, tandis que les vacances de printemps débuteront le jeudi 11 mars 2021, et prendront fin samedi 20 mars 2021, et ce dans toutes les régions du pays. Les vacances d’été commenceront, pour les enseignants, le 08 juillet 2021, à travers tout le territoire national. Par ailleurs, les vacances d’été, pour les administrateurs, auront lieu « après le parachèvement de toutes les opérations relatives à la fin de l’année scolaire, dont les réunions du conseil d’admission et d’orientation, l’annonce des résultats des examens officiels, la remise des différents documents aux élèves et toutes les opérations relatives à la rentrée scolaire ». Les vacances d’été ont été fixées, pour les 1ère et 2ème zones, à partir du 22 juillet 2021 (soir), alors qu’elles commenceront le 15 juillet 2021, pour la 3ème zone, précise le communiqué. Les enseignants et les administrateurs seront tenus de participer à l’encadrement des examens, concours et opérations de formation, tout en assurant les permanences au niveau des établissements scolaires durant les vacances d’été, ajoute la même source.Dans ce cadre le partenaire social de l’éducation ont réagi à ce programme, qui a été salué par les parent d’élèves d’un côté et rejeté par les autres syndicats qui représentes les travailleurs du secteur.

La Fédération des parents d’élèves : « un planning bien étudié »
Contacté, hier, à ce sujet, la présidente de la fédération des parents d’élèves Djamila Khiar, a indiqué que la tutelle a pris en compte les propositions de sa fédération émises à son niveau lors des rencontres de Concertation, «nous avons demandé de diminuer les vacances d’hiver et du printemps à 10 jours, pour permettre aux élèves de rattraper les cours du 3e troisième et aussi pour leurs permettre d’être à niveau concernant le programme », rappelant que les enfants se sont suffisamment reposés, « prenant en compte le système de la double vacation, il auront beaucoup de temps libre » ajoute-t-elle . « C’est un planning bien étudié » a-t-elle qualifié le calendrier.

L’UNPEF  n’est pas d’accord
Selon le chargé de communication au niveau de l’UNPEF, Lamri Zegar, ce programme met trop de pression sur l’enseignant notamment avec le système de la double vacation, et le nouvel emploi du temps; « en tant que syndicat on rejette ce calendrier qui marginalise l’enseignant et l’employé et pense plus au côté de l’élève » sachant, poursuit-il, que ce dernier «(planning) influe sur le rendement de l’enseignant qui va par la suite influer sur celui de l’élève » fait-t-il savoir, en ajoutant que son syndicat n’est pas contre le fait que l’année scolaire s’achève au mois de juillet, mais plus à ce que les vacances ne dépassent pas 10 jours «  c’est très peu » réclame-t-il.
Sarah Oubraham