Angelina Jolie

Angelina Jolie, en visite à Mossoul, appelle à la reconstruction

L’ambassadrice spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Angelina Jolie, s’est rendue samedi à Mossoul en Irak et a appelé la communauté internationale à ne pas oublier les habitants qui tentent de reconstruire leur ville en partie détruite par la guerre.
Les forces irakiennes ont repris la grande ville du nord de l’Irak en juillet 2017 à l’État islamique, qui s’en était emparé trois ans plus tôt. Lors de la campagne pour reprendre la ville menée conjointement par l’armée irakienne, des combattants peshmergas kurdes et des milices chiites, soutenues par les frappes aériennes de la coalition internationale contre l’EI menée par les États-Unis, la vieille ville, située dans la partie ouest, a été largement détruite.
Angelina Jolie a rencontré des familles de l’ouest de Mossoul et a traversé des rues défoncées par les bombes, selon des séquences vidéo et des photos fournies par le HCR. « Je n’ai jamais vu une telle dévastation depuis que je travaille avec le HCR; les gens ici ont tout perdu », a déclaré l’actrice américaine, selon un communiqué de l’Onu. « Ils sont démunis, ils n’ont pas de médicaments pour leurs enfants et beaucoup n’ont pas d’eau courante ni de services de base », a-t-elle ajouté.
« J’espère qu’il y aura un engagement durable pour reconstruire et stabiliser l’ensemble de la ville. J’appelle la communauté internationale à ne pas oublier Mossoul ».
Angelina Jolie travaille pour le HCR depuis 2001. Il s’agit de sa cinquième visite en Irak, selon le HCR.

Un conducteur circulant en sens inverse sur l’autoroute à Ben Aknoun
Un conducteur circulant en sens inverse sur l’axe de l’autoroute Ben Aknoun – Dar El Beida a provoqué, dans la nuit de vendredi à samedi, une collision frontale avec un autre véhicule, a-t-on appris samedi des services de la Protection civile. Un grave accident de la circulation a été enregistré le premier jour de l’Aïd El Fitr aux environs de 22.30 au niveau de l’autoroute de Ben Aknoun en direction de Dar El Beida lorsqu’un chauffard roulant en sens inverse (troisième couloir) est entré en collision frontale avec un autre véhicule, a déclaré à l’APS le lieutenant Benkhalfallah Khaled, chargé de la communication à la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger. Atteint de blessures diverses, le chauffard fautif (42 ans) a été évacué par les services de la Protection civile vers l’hôpital de Zemirli (El Harrach) alors que le conducteur du deuxième véhicule s’en est sorti sans aucune blessure, a-t-il ajouté. Les services de police ont ouvert une enquête pour déterminer les causes qui ont amené ce chauffeur à emprunter le route en sens inverse. Le lieutenant Benkhalfallah a rappelé que le code de la route a été mis en place pour être respecté et pour préserver la vie des conducteurs et des autres usagers de la route, ajoutant que de tels comportements peuvent induire de graves conséquences. Pour ce qui est du bilan des interventions durant le premier jour de l’Aïd El Fitr, le représentant de la Protection civile a cité un incendie qui s’était déclaré aux environs de 17H15 au niveau des chalets d’un chantier chinois d’extension de la raffinerie de Sidi Rzine. Aucun blessé n’a été enregistré lors de cet incendie qui a ravagé 48 chambres de travailleurs. Neuf camions anti-incendie et une ambulance relevant d’unités secondaires de la Protection civile ont été mobilisés pour venir à bout de l’incendie, a-t-il conclu.

Un oiseau rare, dans la retenue collinaire du village de Benboulaid (Mila)
La cellule d’observation des oiseaux relevant de la conservation des forêts de la wilaya de Mila, en collaboration avec l’association «AquaCirta» de Constantine, a dénombré 15 individus d’une espèce d’oiseau rare,»l’érismature à tête blanche», au niveau de la retenue collinaire du village de Benboulaid, dans la commune de Oued Seguen (sud de Mila), a-t-on appris, samedi, de la responsable de cette cellule, Manel Haniche. La même source a indiqué, à ce propos, que 3 mâles et 3 femelles ont été observés en plus de 9 petits oiseaux de cette même espèce rare et menacée d’extinction, soulignant que ce dénombrement s’est opéré dans le cadre d’une opération nationale de recensement des oiseaux nidificateurs, lancée le 28 mai et qui se poursuivra jusqu’au 20 juin en cours. Relevant que l’observation de ces oiseaux a confirmé la nidification de cette espèce d’oiseau rare et protégée, conformément aux dispositions légales locales et internationales en vigueur au niveau de la retenue collinaire du village de Benboulaid, Manel Haniche a ajouté que des travaux sont actuellement en cours au niveau de la conservation des forêts de la wilaya de Mila pour l’élaboration d’un dossier visant à classer cette région comme «aire de nidification» définitivement interdite à la chasse. Selon Manel Haniche, d’autres espèces protégées d’oiseaux ont été, par ailleurs, dénombrés comme le Fuligule nyroca, un canard plongeur de couleur généralement brun acajou (36 individus recensés), évoquant en outre la possible nidification de l’Echasse blanche dont 3 individus ont été dénombrés au niveau de la retenue collinaire du village de Benboulaid.

Russie : un taxi heurte des passants à Moscou, 7 blessés
Un conducteur de taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, près de la place Rouge, et le chauffeur, qui a été interpellé, a apparemment perdu le contrôle de son véhicule, a indiqué le ministère de l’Intérieur. «Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants», a précisé le ministère dans un communiqué. Parmi les sept blessés se trouvent deux citoyens mexicains «légèrement blessés», selon l’ambassade du Mexique en Russie. «Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves», a déclaré une source au sein des services médicaux citée par l’agence Interfax. «La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police», a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations «continuent à être vérifiées».