Alors que le chiffre d’affaire moyen réalisé par Sonatrach frise les 43,2 milliards de dollars/an : La fiscalité pétrolière moyenne à 2 550 milliards de dinars

Dressant le bilan des réalisations de la Compagnie nationale des hydrocarbures, le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, fait le point sur la situation des 180 gisements dont une quinzaine de grande importance avec toutes les installations complexes y afférentes (unités de surfaces, centres de dispatching, réseaux de collecte,…) et les activités économiques et sociales.

Saisissant la cérémonie du lancement des Journées d’information de Sonatrach sur les opportunités d’investissement pour les entreprises algériennes, le ministre de l’Énergie et lors de son allocution a fait savoir qu’en outre, le groupe pétrolier Algérien a achevé la réalisation de 34 canalisations totalisant environ 20 000 km, de 82 stations de pompage et de compression équipées de 372 machines et de 127 bacs de stockage de pétrole et de condensat.
Le ministre a également cité la réalisation Sonatrach dedeux (2) centres de dispatching de Hassi R’mel pour le gaz et de Haoud El Hamra pour le pétrole et condensat, ainsi que la réalisation de six (6) raffineries d’une capacité de plus de 30 millions de tonnes. En somme, et toujours d’après Guitouni, le volume des investissements de Sonatrach frise la barre de dix (10) milliards de dollars en moyenne par an.
Abordant le chiffre d’affaires moyen annuel à l’export réalisé sur les cinq dernières années, le chef du département de l’Énergie a précisé que celui-ci a été de 43,2 milliards de dollars/an. De son coté la fiscalité pétrolière moyenne annuelle versée au Trésor, elle s’est établie à 2 550 milliards de DA durant les cinq dernières années.
Revenant aux investissements concrétisés, il a rappelé que le Groupe a également réalisé quatre complexes de liquéfaction de gaz naturel d’une capacité de 56 millions de m3 de GNL, deux complexes de séparation de GPL d’une capacité  totale de 10 millions de tonnes, deux complexes pétrochimiques (Methanol et PEHD) détenus par Sonatrach seule, a-t-il détaillé.
Guitouni a également cité les trois (3) gazoducs à l’international: GEM vers l’Italie, GPDF vers l’Espagne (via le Maroc) et Medgaz vers l’Espagne.
Parmi les investissements de Sonatrach figurent aussi la réalisation de quatre complexes de production d’ammoniac et d’urée en partenariat pour une capacité totale de plus de 3,7 millions de tonnes/an ainsi que de deux usines de production d’hélium en partenariat.
Démontrant la place stratégique du groupe dans l’économie algérienne et ces apports à la société algérienne, le ministre a souligné que Sonatrach est dotée de plus de 100 filiales et participations (en national et en international) et emploie environ 200 000 personnes.
Zacharie S Loutari