Tebboune

ALGÉRIE – ÉTATS-UNIS : Un partenariat très fort

Un communiqué de la présidence de la République a annoncé que le président Abdelmadjid Tebboune a reçu mardi à Alger, le Coordinateur pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis, Brett McGurk.

La même source précise que l’audience s’est déroulée en présence, côté algérien, du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, du Conseiller auprès du président de la République chargé des Affaires en lien avec la défense et la sécurité, Boumediène Benattou, et du directeur général de la documentation et de la sécurité extérieure, le général-major M’henna Djebbar, et, du côté américain, de la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires étrangères, Mme Yael Lambert, et l’ambassadrice des Etats-Unis en Algérie, Mme Elizabeth Moore Aubin. À l’issue de cette audience qu’il a qualifiée de « fructueuse et constructive », le responsable américain, cité par l’APS, a fait savoir que la rencontre a permis de « passer en revue la situation en Europe et en Afrique du Nord », ajoutant que les deux pays « œuvrent de concert pour raffermir les liens de partenariat dans cette région qui connait plusieurs développements ». Brett McGurk a déclaré que le partenariat entre l’Algérie et les Etats-Unis était « très fort » et a fait part de la volonté des Etats-Unis de travailler avec l’Algérie. Dans le même cadre, un communiqué du ministère de la Défense nationale a annoncé que le général d’Armée Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a reçu mardi en audience, le Coordinateur américain du Conseil de sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Brett H. McGurk et l’assistante principale du Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, Mme Yael Lempert. « Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part des officiers généraux du ministère de la Défense nationale et de l’état-major de l’Armée nationale populaire, ainsi que les membres de la délégation militaire américaine, les deux parties ont tenu des discussions sur l’état de la coopération bilatérale entre les deux pays, ont examiné les moyens de sa consolidation et ont également évoqué le contexte sécuritaire aux plans international et régional », a ajouté la même source.
Aussi, « la rencontre a constitué une opportunité pour échanger les analyses et les points de vue sur les questions d’intérêt commun », selon le communiqué. Les observateurs notent que la visite des deux responsables américains à Alger intervient au lendemain de l’annonce de la signature, par visioconférence, par Ramtane Lamamra et par le président de la Commission nationale du développement et de la réforme en Chine, He Lifeng, du « Plan exécutif pour la concrétisation conjointe de l’initiative de la Ceinture et de la Route » et du « Plan triennal de coopération dans des domaines clés 2022-2024″, entre l’Algérie et la Chine, après la signature par les deux parties, le 8 novembre dernier, du 2e Plan quinquennal de coopération stratégique globale 2022-2026, et peu avant la tenue de la 1ère session du Sommet sino-arabe. Elle intervient également avant la visite prévue du président Tebboune  à Moscou à l’invitation de son homologue russe le président Vladimir Poutine.
On sait, enfin, que l’Algérie abrite à Oran les travaux de la 9ème Conférence de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique. Pour rappel, en juin 2022, après avoir procédé à l’inauguration officielle de la 53e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), le président Tebboune a visité le pavillon des États-Unis d’Amérique (invité d’honneur), accompagné de l’ambassadrice américaine, Elizabeth Moore Aubin, et a échangé avec des opérateurs américains, en insistant sur l’importance de la coopération et de l’échange d’expériences entre les hommes d’affaires algériens et américains dans le domaine des startups. Le président Tebboune avait insisté également sur l’intensification de la coopération dans le domaine agricole, rappelant le lancement d’un “programme ambitieux de mise en valeur des terres sahariennes”.
M’hamed Rebah